Page d'accueil du site
de Christian Magnan

Le ciel du mois (par Christian Magnan)

LIENS


Page d'accueil du GRAAL


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


 

Le ciel de janvier 2008

version imprimable du mois en cours   imprimante
Archives :

Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre| décembre

nuages mammatus
Nuages mammatus

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

C'est le CROISSANT DE LUNE matinal qui ouvre l'année civile nouvelle. La nouvelle Lune est pour le 8 janvier 2008 et dans les jours qui précèdent cette date l'arc lunaire décore joliment le ciel de fin de nuit, enserrant la féerique lumière cendrée. Rappelons que le sol de cette portion de Lune si délicatement éclairée reçoit les rayons solaires réfléchis par les nuages et les océans terrestres. En ce début janvier, si la Lune est bientôt noire ("nouvelle") pour les Terriens, la Terre est symétriquement bientôt pleine pour les Sélénites de sorte que ces derniers vont voir augmenter au cours des prochains jours la surface de la partie éclairée du globe terrestre située en face d'eux (et demeurant toujours à la même place dans leur ciel, comme vous vous en souvenez). En somme pour les Sélénites de la partie faisant face à la Terre, leur nuit n'est jamais vraiment noire, spécialement au moment de la pleine Terre.

Le MATIN du MARDI 1er JANVIER 2008, environ une heure avant le lever du Soleil, la Lune (encore épaisse) est près de SPICA, l'étoile la plus brillante de la Vierge. Ce bel astre est facile à reconnaître lorsqu'on sait trouver la brillante Arcturus, que je déclare "étoile la plus facile à repérer du ciel" car située dans le prolongement de l'arc dessiné par la queue de la Grande Ourse. En prolongeant encore cette courbe après Arcturus, on tombe sur Spica. Vous pouvez vérifier ces alignements (immuables !)  et admirer la couleur blanc bleutée de Spica et l'éclat d'Arcturus.

Le MATIN du SAMEDI 5 JANVIER 2008 la planète VÉNUS surplombe le croissant de Lune, lequel passe juste à côté de l'étoile ANTARÈS (Anti-Arès, la rivale de Mars) de la constellation du Scorpion. Les conditions de visibilité de notre planète au nom de déesse vont se dégrader au cours du mois, l'astre descendant sur l'horizon et voyant son éclat diminuer. Il faudra maintenant attendre la fin de l'année 2008 pour retrouver le soir notre beauté céleste. Vénus sera au plus près d'Antarès le matin du MARDI 8 JANVIER (bien que les deux astres restent relativement éloignés l'un de l'autre).

Avis aux amateurs d'ÉTOILES FILANTES : un feu d'artifice est annoncé dans le ciel le MATIN du VENDREDI 4 JANVIER. L'essaim des QUADRANTIDES  (du nom d'une constellation éphémère créée au XVIIIe siècle : le Quadrant Mural) est actif du 1er au 5 janvier et on peut donc surveiller le ciel pendant cette période, avec un maximum prévu pour le matin du 4 janvier. Le point d'où semblent provenir les filantes se situe non loin de l'extrémité de la queue de la Grande Ourse, donc vers le nord, haut dans le ciel. Les conditions d'observation sont excellentes cette année, mais en matière d'étoiles filantes, on ne peut jurer de rien

Le soir du MERCREDI 9 JANVIER 2008, le très fin croissant de la Lune montante approche la planète MERCURE à moins d'un diamètre apparent lunaire L'observation est délicate car les deux astres seront bas sur l'horizon et seules des conditions météorologiques favorables la rendront possible. Ce soir-là marque le retour  en scène de la planète MERCURE pour une belle fenêtre de visibilité. Grâce à son éclat marqué l'astre est observable tous les soirs sur l'horizon ouest-sud-ouest, une vingtaine de minutes après le coucher du Soleil.  La planète sera au plus loin de la position apparente du Soleil (on dit qu'elle est à son élongation maximale) avec une magnitude de -0,5 le 22 janvier mais sera de plus en plus difficile à repérer en fin du mois. Il est toujours conseillé d'utiliser une paire de jumelles pour admirer plus agréablement Mercure, parce qu'elle le vaut bien

Après son passage au plus près de la Terre le mois de décembre dernier, la PLANÈTE MARS est toujours resplendissante avec sa couleur orangé et dépasse par son éclat toute autre étoile (sauf Sirius, qui reste encore plus lumineuse). Elle se remarque déjà haut dans le ciel sur l'horizon est en début de nuit, au-dessus de la constellation d'Orion (avec les trois étoiles alignées dessinant le Baudrier). Profitez-en car nous ne bénéficierons pas de meilleures conditions d'observation avant treize ans ! L'astre est particulièrement mis en valeur par un environnement exceptionnellement riche en étoiles brillantes. Allez ! révisez vos constellations d'hiver
http://www.graal.univ-montp2.fr/images/cieldecembre.png
et saluez Capella, Castor et Pollux, Le Taureau et son Aldébaran, les Pléiades, Orion, Sirius et Procyon (l'étoile isolée du Petit Chien, à gauche d'Orion).

Dans la NUIT DU SAMEDI 19 au DIMANCHE 20 JANVIER la LUNE passe tout près de la planète MARS et le déplacement de notre satellite tout au long de la nuit par rapport au point orangé est remarquable. À nouveau des jumelles permettront de compenser la luminosité de la Lune, qui risque autrement de rendre Mars invisible. La curiosité de cette nuit sera aussi d'admirer l'immense triangle équilatéral que dessineront trois perles orangées : MARS, ALDÉBARAN, et BÉTELGEUSE (cette dernière est l'étoile en haut à gauche de l'immense rectangle d'Orion). Voici un plan des lieux :

ciel janvier 2008

cliquez sur l'image
pour l'agrandir

Et si vous aimez les rapprochements entre la Lune et les étoiles, ne manquez pas le passage de notre satellite près des PLÉIADES dans la NUIT du JEUDI 17 au VENDREDI 18 JANVIER. Dans un même champ de jumelles nous pourrons contempler le globe lunaire et notre ravissant petit essaim d'étoiles.

Il serait injuste d'oublier la planète SATURNE, qui apparaît de plus en plus tôt en première partie de nuit, nichée dans les pattes du Lion. Le SOIR du JEUDI 24 JANVIER nous la verrons se lever en même temps qu'une Lune pratiquement pleine (ce qui indique que la planète est proche de son opposition, laquelle se produira le 24 février prochain). Sur sa droite brille RÉGULUS et au cours de la nuit nous pourrons voir la Lune s'éloigner de cette étoile et se rapprocher de Saturne. La magnitude de Saturne est d'environ 0,7 à cette époque.

La planète JUPITER nous manquait : la planète Jupiter revient dans notre ciel, après être passée derrière le Soleil à Noël. Mais son retour est assez discret car elle se situe plutôt bas sur l'horizon sud-est, le matin avant l'arrivée du jour. En fin de mois, du SAMEDI 26 au JEUDI 31 JANVIER 2008, observez de jour en jour le RAPPROCHEMENT RAPIDE des deux planètes JUPITER et VÉNUS, environ une heure avant le lever du Soleil. Ce rapprochement est vraiment spectaculaire puisque partant d'une distance angulaire de sept degrés les deux planètes se situeront à environ un degré l'une de l'autre le 31 janvier et à un demi-degré seulement le 1er février.

Enfin, allez de temps en temps voir le Soleil en direct en consultant les images transmises par le satellite SOHO. Le Soleil est en ce moment en période de minimum d'activité (sur un cycle de 11 ans) et il y a en général peu de taches mais il peut arriver que des orages magnétiques se produisent avec éruptions et éjections de matière. Précisément en ce début d'année se montre une tache qui a déjà provoqué une éruption et pourrait se révéler encore très active par la suite. Vous savez aussi que le satellite SOHO donne accès aux images du coronographe LASCO C3 permettant de visualiser le champ autour du Soleil, autrement inaccessible.  Le Soleil en direct, c'est à l'adresse
http://soho.nascom.nasa.gov/data/realtime-images.html
et en ce 31 décembre 2007 par exemple une éruption phénoménale se produit sur le bord (si vous lisez ce bulletin plus tard, vous pouvez toujours consulter les archives du site).

N'oubliez pas non plus le précieux site (en anglais)
http://www.spaceweather.com/
spécialisé dans l'observation si riche de l'environnement Soleil-Terre, qui vous donne les scoops imprévisibles du ciel et vous présente des images prises par les astronomes amateurs du monde entier. Astéroïdes, comètes, éruptions solaires, aurores boréales,  satellites artificiels, phénomènes atmosphériques, etc., c'est sur "spaceweather".

Enfin de enfin,  j'avoue ne pas avoir le courage de tenir le secret jusqu'au mois prochain : une éclipse totale de Lune (si, si !) se produira dans la nuit du 20 au 21 février, en seconde partie de nuit. Ceux et celles qui ont eu le bonheur de vivre l'éclipse totale du 3-4 mars 2007 ne manqueront pour rien au monde ce nouveau rendez-vous et invitent tou-te-s les autres à se joindre à ce spectacle hallucinant de beauté. Mais bon, d'ici là il y a d'autres plaisirs à goûter.

Bonnes nuits sous les étoiles !
Christian

   

Mes sources d'information