Page d'accueil du site
de Christian Magnan

 
Le ciel du mois (par Christian Magnan)

Nota : si vous désirez mettre ce "ciel du mois" en favori utiliser l'adresse
http://www.lacosmo.com/lecieldumois/lecieldumois.html
La page ainsi adressée vous redirigera automatiquement vers le mois en cours  

LIENS


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)

aide à la connexion


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


ANPCNE : Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes



Un astronome professionnel retrace pour vous le cheminement patient de la pensée scientifique moderne, vous guide dans une visite grandiose de l'Univers, vous raconte la folle histoire des étoiles et vous révèle la place de l'espèce humaine dans un cosmos qui ne l'attendait pas.

L'auteur se permet en outre de dénoncer les graves dérives conceptuelles d'une science contemporaine courant à sa perte sous l'effet d'un productivisme effréné.

Voici un ouvrage unique en son genre qui vous donnera à penser!

 

couverture

Paru en juin 2014

Édité par Guillaume Cannat (amds-edition)
Disponible en commande immédiate
dédicace possible de l'auteur

L'image de couverture représente l'éclipse totale de Soleil du 11 juillet 2010 à l'île de Pâques (cliché de Guillaume Blanchard)


Allez observer le ciel


à l'observatoire d'Aniane



Le ciel de janvier 2016

au jour le jour

le chiffre du mois

version imprimable du mois en cours pour apposer sur son frigo   imprimante
Archives :

Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre| décembre
Le ciel de 2008 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | début décembre | décembre
Le ciel de 2009 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet| août| septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2010 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin| juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2011 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2012 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2013 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2014 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2015 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre

Catalina
La comète Catalina

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

Les étoiles d’hiver sont arrivées. Voici comment en profiter au mieux !
Le 1er JANVIER 2016, après le réveillon du 31 décembre, une heure et demie avant que le Soleil se lève (ce qui nous met disons vers 6h30) et que les fêtard-e-s se couchent, la LUNE gibbeuse décroissante et JUPITER située non loin attirent irrésistiblement notre regard par leur valeureux éclat au-dessus de l’horizon sud. Au sud-est VÉNUS se hisse dans le ciel, encore plus brillante que Jupiter, accompagnée sur sa gauche de SATURNE. Entre la Lune et Vénus on peut apercevoir la belle étoile SPICA de la Vierge et à ses côtés la planète MARS. Cet alignement entre Jupiter, la Lune, Mars, Vénus et Saturne nous permet de visualiser l’écliptique, cette zone du ciel parcourue par la Lune, le Soleil et les planètes, trace sur la sphère céleste du disque proto-stellaire ayant donné naissance au système solaire il y a quelque 4 ou 5 milliards d’années. Au cours du mois nous assisterons à des rapprochements entre ces astres.

Pendant cette même nuit de réveillon, essayez d’apercevoir la tache cotonneuse de la COMÈTE CATALINA (du nom de l’observatoire américain où elle a été découverte). Elle passe ce jour-là à côté de la brillante ARCTURUS que j’ai l’habitude de qualifier d’étoile la plus facile à repérer de tout le ciel car on la trouve dans l’alignement de la queue de la Casserole de la Grande Ourse. Aidez-vous de jumelles et, sans vous attendre à admirer un astre mirobolant, vous serez tout de même heureux de voir un de ces objets magiques qui, arrivant à l’improviste, nourrissent l’imagination intarissable des terriens.

C’est quatre semaines plus tard, dans la nuit du MERCREDI 27 AU JEUDI 28 que JUPITER revient tout près du GLOBE LUNAIRE au-dessus de l’horizon est-sud-est, les deux astres cheminant de conserve toute la nuit. La nuit précédente, cette Lune pratiquement pleine sera passée près de RÉGULUS, l’étoile principale du Lion.

La Lune qui inaugurait l’année prend peu à peu forme de croissant et se retrouve au voisinage de SPICA et de MARS les DIMANCHE 3 ET LUNDI 4 au matin. Suivez le ballet des trois astres d’un jour sur l’autre. La lumière cendrée, qui correspond à un "clair de Terre" sur la Lune, devient plus marquée et nous enchante par son aspect féérique tandis que Mars poursuit lentement son augmentation d’éclat et se laisse facilement repérer par sa couleur orangée.

Deux jours plus tard, les MERCREDI 6 ET JEUDI 7 à l’aube, c’est au tour de VÉNUS et de SATURNE d’accueillir le croissant de Lune maintenant bien mince et joliment empli de sa lumière noire. Sur la droite brille ANTARÈS, l’étoile principale du Scorpion, dont la couleur rouge lui a fait donner le nom de "Anti-Arès" ou "rivale de Mars". Si Vénus bat des records par son éclat avec une magnitude de -4, Saturne reste bien visible avec une magnitude de 0,5 tandis qu’Antarès se montre un peu plus faible à 1,1.

Une surprise nous attend à l’aube du SAMEDI 9 JANVIER 2016 avec le rapprochement étroit et spectaculaire, à seulement 0,1 degrés, entre VÉNUS et SATURNE. Aidez-vous de jumelles pour distinguer Saturne, qui pourrait se perdre dans l’éclat de Vénus, et séparer ainsi les deux astres. Je rappelle que seule une petite lunette avec un grossissement d’au-moins une trentaine de fois peut révéler les fameux anneaux de Saturne identifiés par Huygens en 1655. Mais de toute façon la saison favorable à cette observation viendra plus tard, lors de l’opposition de la planète début juin 2016.

Dans la nuit du MARDI 19 AU MERCREDI 20 la Lune gibbeuse croissante traverse l’amas des HYADES, qui dessine le V majuscule de la constellation du Taureau. Le trajet est captivant à suivre à travers des jumelles ou une petite lunette à faible grossissement permettant de voir dans le même champ le disque lunaire entouré des perles de l’amas. Poursuivant son avancée, la Lune passe à 4h27 devant ALDÉBARAN, l’étoile rouge la plus brillante du Taureau (à ne pas confondre avec Antarès, de couleur semblable) et la fait disparaître du ciel (!). Le même phénomène s’est produit le mois dernier mais cette fois-ci la réapparition de l’étoile ne sera pas visible depuis la France car elle se produit après le coucher de la Lune.

N’oubliez pas d’observer JUPITER si vous en avez la possibilité. Un petit instrument suffit pour admirer ce globe planétaire aplati par une rotation rapide, zébré de bandes nuageuses parallèles à l’équateur et entouré des quatre satellites Io, Europe, Ganymède et Callisto dont la découverte par Galilée en 1610 a joué un rôle majeur dans le triomphe du modèle copernicien. La planète, aisément reconnaissable par son puissant éclat, se lève plein est 5 heures après le coucher du Soleil à la mi-janvier et nous accorde plus de cinq heures d’observation. Si vous ne disposez pas d’instrument, sachez qu’il vous est sans doute possible de vous adresser à un club d’astronomie qui se fera un plaisir de vous faire découvrir les merveilles du ciel, et en particulier Jupiter. Située dans le Lion, la planète géante prépare son opposition du 8 mars 2016, date à laquelle elle se trouvera en position de Pleine Lune à l’opposé du Soleil, en amorçant le vendredi 8 janvier la boucle de rétrogradation qui la fera naviguer vers l’ouest (vers la droite) sur l’écliptique alors qu’habituellement elle se meut vers l’est.

ORION est plus que jamais la constellation vedette de la saison, visible dès la tombée de la nuit et culminant au sud quelques heures plus tard. Observez notamment à l’œil nu ou mieux aux jumelles la région de la Ceinture du Chasseur mythique, repérée par les étoiles à peu près équidistantes et alignées des Trois Rois Alnitak, Alnilam et Mintaka. Vous découvrirez autour de ces étoiles un ensemble d’étoiles plus ou moins brillantes formant des figures géométriques variées (ou astérismes) propres à éveiller votre imagination. En fait tous ces astres appartiennent à un même amas dit "ouvert" à cause de la dispersion des étoiles qui le composent. Ne manquez pas non plus d’admirer la fameuse NÉBULEUSE D’ORION placée sous le baudrier et composée de nuages de gaz et de poussières illuminées par les étoiles nées en son sein. À travers de simples jumelles, cette région du ciel manifeste une richesse étonnante. Enfin en bas et à gauche du grand quadrilatère SIRIUS, l’étoile la plus brillante du ciel (de magnitude -1,4), mérite un regard d’admiration. Elle est brillante parce que proche, à une distance de "seulement" 8,6 années de lumière, une paille à l’échelle astronomique.

LE CHIFFRE DU MOIS : 11 kilomètres. Si on représente la Terre par une bille, le Soleil à la même échelle serait un grand ballon de 1,5 mètre de diamètre et l’orbite de Neptune, la planète la plus lointaine du système solaire, aurait un diamètre de 11 kilomètres. Même à l’échelle de notre famille planétaire, l’espace que nous occupons est juste insignifiant.

Bonnes nuits sous les étoiles
Christian

JANVIER 2016 AU JOUR LE JOUR
Tous les matins : Vénus en majesté sur l’horizon sud-est à l’orée de l’aube
Toutes les nuits : les étoiles d’hiver encadrent la fameuse constellation d’Orion
Vendredi 1er : la Lune et Jupiter illuminent le ciel ; essayez aussi d’apercevoir aux jumelles la tache cotonneuse de la comète Catalina juste à côté d’Arcturus dans le prolongement de la queue de la Casserole de la Grande Ourse
Samedi 2 : la Terre au plus près du Soleil pour l’année 2016 à un peu plus de 147 millions de kilomètres
Du lundi 4 au vendredi 8 : le croissant lunaire du matin, voir les détails ci-dessous
Dimanche 3 et lundi 4 : à l’aube le croissant de Lune joue un pas de danse avec Spica et Mars
Mercredi 6 et jeudi 7 : à l’aube le croissant lunaire visite Vénus et Saturne sur la gauche d’Antarès
Vendredi 8 : Jupiter est stationnaire et commence sa boucle de rétrogradation vers l’ouest
Samedi 9 : conjonction serrée à 0,1 degré d’écart entre Vénus et Saturne (jumelles conseillées)
Dimanche 10 : Nouvelle Lune et nuits noires autour de cette date
Du lundi 11 au vendredi 15 : le croissant lunaire du soir
Du lundi 11 au lundi 18 : Mercure traverse le champ du coronographe LASCO C3 de la sonde SOHO ; en conjonction inférieure le jeudi 14
Mercredi 20 : la Lune traverse les Hyades et occulte Aldébaran à 4h27
Dimanche 24 : Pleine Lune
Nuit du Lundi 25 au mardi 26 : quelle est cette étoile auprès de la Lune ? Régulus !
Nuit du mercredi 27 au jeudi 28 : quelle est cette étoile auprès de la Lune ? Jupiter !

   

Mes sources d'information