Page d'accueil du site
de Christian Magnan

 
Le ciel du mois (par Christian Magnan)

Nota : si vous désirez mettre ce "ciel du mois" en favori utiliser l'adresse
http://www.lacosmo.com/lecieldumois/lecieldumois.html
La page ainsi adressée vous redirigera automatiquement vers le mois en cours  

LIENS


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)

aide à la connexion


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


ANPCNE : Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes



Un astronome professionnel retrace pour vous le cheminement patient de la pensée scientifique moderne, vous guide dans une visite grandiose de l'Univers, vous raconte la folle histoire des étoiles et vous révèle la place de l'espèce humaine dans un cosmos qui ne l'attendait pas.

L'auteur se permet en outre de dénoncer les graves dérives conceptuelles d'une science contemporaine courant à sa perte sous l'effet d'un productivisme effréné.

Voici un ouvrage unique en son genre qui vous donnera à penser!

 

couverture

Paru en juin 2014

Édité par Guillaume Cannat (amds-edition)
Disponible en commande immédiate
dédicace possible de l'auteur

L'image de couverture représente l'éclipse totale de Soleil du 11 juillet 2010 à l'île de Pâques (cliché de Guillaume Blanchard)


Allez observer le ciel


à l'observatoire d'Aniane



Le ciel de janvier 2017

au jour le jour

le chiffre du mois

version imprimable du mois en cours pour apposer sur son frigo   imprimante
Archives :

Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre| décembre
Le ciel de 2008 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | début décembre | décembre
Le ciel de 2009 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet| août| septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2010 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin| juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2011 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2012 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2013 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2014 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2015 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2016 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre

éclipse de Lune
La planète Neptune

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

Le mois de JANVIER 2017 s’ouvre sur l’un des plus beaux spectacles que le ciel nous offre : le rapprochement entre VÉNUS et un joli CROISSANT DE LUNE sur l’horizon sud-ouest. Mais on pourra profiter des longues nuits d’hiver pour admirer d’autres jeux de scène célestes. En voici le programme !

Du DIMANCHE 1er AU MARDI 3 JANVIER un beau croissant de Lune orné de sa féérique lumière cendrée rend visite à VÉNUS puis à MARS, la planète rouge, avec de spectaculaires rapprochements notamment le dimanche 1er et le lundi 2. VÉNUS, que l’on appelle communément l’Étoile du Berger (et que les bergers de Provence nomment la "Belle Maguelonne" dans les contes d’Alphonse Daudet), resplendira encore tous les soirs de janvier en terminant le mois avec une magnitude époustouflante de -4,6 (l’occasion de rappeler que plus la magnitude est petite, algébriquement parlant, plus l’éclat est fort). Le jeudi 12 notre étoile du soir sera au plus loin du Soleil en position apparente et surplombera l’horizon sud-ouest de plus de 20 degrés. Se rapprochant de nous en position vraie, Vénus passera en conjonction inférieure entre le Soleil et notre Terre à la fin du mois de mars pour devenir ensuite étoile du matin, mais nous en reparlerons. Pour l’heure profitez de son étonnant éclat et expliquez autour de vous qu’il ne s’agit pas d’un objet artificiel ou d’un quelconque phénomène non identifié mais de la deuxième planète du système solaire, semblable en taille à la Terre mais définitivement inhabitable avec une température au sol de l’ordre de 460 degrés Celsius et une couverture nuageuse très épaisse de gaz soufrés fort peu sympathiques qui renvoie vers nous les rayons du Soleil, ce qui explique son éclat intense. Les pires des pessimistes vous diront que la situation vénusienne est celle qui attend la Terre si l’effet de serre continue son œuvre…

De son côté l’atmosphère de la planète MARS pourrait avoir vécu une histoire inverse, en ayant au contraire disparu, laissant le sol soumis à un rayonnement solaire mortel pour toute forme de vie organique. Mais bon, admirons Mars, dont la couleur orangée décore joliment le ciel de début de nuit. Ainsi le MARDI 31 un magnifique triangle formé de VÉNUS, MARS, ET DU CROISSANT LUNAIRE se montrera au-dessus de l’horizon ouest-sud-ouest.

C’est le matin que la Lune accomplit ses autres rendez-vous du mois. Du MERCREDI 18 AU VENDREDI 20 le globe lunaire traverse la constellation de la Vierge en passant tout près de Porrima (à voir aux jumelles le 18), puis au-dessus de Jupiter le 19 en s’alignant en outre avec la belle Spica, l’étoile la plus brillante de la Vierge. Du DIMANCHE 22 AU MARDI 24 le croissant de Lune visite les constellations estivales de la Balance et du Scorpion en passant au-dessus d’Antarès le 23 et de SATURNE le 24. Ces rencontres sont à observer sur l’horizon sud-est une heure et demie avant le lever du Soleil (ce qui nous met vers 6h45 à Montpellier).

Plus difficile est l’observation du très mince croissant de Lune des MERCREDI 25 ET JEUDI 26 et de la planète MERCURE. Des jumelles sont indispensables et il faut viser suffisamment tôt pour que la planète soit levée mais pas trop tard non plus car elle se perdra dans les lumières du Soleil levant. Mercure restera installée au ras de l’horizon est-sud-est dans le ciel de l’aube jusqu’au 8 février mais son observation demeurera délicate.

Enfin la Lune termine son tour du ciel mensuel en rencontrant VÉNUS le LUNDI 30 au soir sur l’horizon ouest-sud-ouest, le duo s’accompagnant de MARS pour former un joli triangle. Une scène à ne pas manquer.

Une curiosité en passant ! Le JEUDI 12 la planète géante NEPTUNE sera en conjonction très serrée (à 0,4° au sud) avec VÉNUS. Avec des jumelles vous pouvez tenter d’apercevoir la dernière planète du système solaire. Invisible à l’œil nu elle n’a été découverte qu’en 1846 au télescope par l’astronome allemand  Johann Gottfried Galle à l’endroit du ciel indiqué par les calculs que conduisit Le Verrier en vue d’expliquer les perturbations de l’orbite de la planète Uranus. Cette découverte d’une planète par le calcul mathématique constitue un superbe triomphe de la mécanique céleste de Newton. Neptune accomplit un tour complet autour du Soleil en 165 ans de sorte que l’on a fêté le 12 juillet 2011 le retour de la planète à l’endroit où Galle l’avait observée pour la première fois le 23 septembre 1846.

Sans aller chercher Neptune, renouvelez encore et encore les observations de JUPITER par Galilée dans les années 1609-1610 et admirez le ballet sans cesse changeant de ses quatre satellites. Si les petites perles apparaissent souvent alignées ce n’est pas toujours le cas car l’inclinaison par rapport à la Terre du plan de rotation de ces satellites varie. Ce mois-ci on pourra ainsi profiter le JEUDI 5 JANVIER d’une belle configuration avec un triangle Ganymède, Callisto, Io flanqué plus loin de Europe. De même le DIMANCHE 22 se produira un phénomène relativement peu fréquent : le passage de Callisto au-dessus du pôle sud de Jupiter. Je m’explique : en tournant autour de Jupiter les satellites passent devant ou derrière le globe jovien et deviennent alors invisibles. Mais Callisto peut échapper à cette règle car c’est le plus lointain et si l’inclinaison de son orbite par rapport à la Terre est assez forte ce satellite ne sera pas caché par Jupiter. Si vous ne possédez pas d’instruments astronomiques vous-même ou dans votre entourage je vous rappelle que les animateurs de clubs d’astronomie peuvent vous faire découvrir le monde de Jupiter.

Enfin ne manquons pas de profiter de la présence de la magnifique constellation d’ORION, certainement la vedette de la saison. Elle est visible dès le début de nuit et culmine au sud quelques heures plus tard. Attardez-vous avec des jumelles sur la région centrale de la constellation, repérée par les trois étoiles à peu près équidistantes et alignées des Trois Rois : Alnitak, Alnilam et Mintaka. Vous découvrirez alentour un amoncellement d’étoiles plus ou moins brillantes formant des figures géométriques diverses (ou astérismes) propres à éveiller votre imagination. Admirez surtout la fameuse NÉBULEUSE D’ORION placée sous le baudrier du chasseur mythique, l’un des objets célestes favoris des astronomes amateurs. Composée de nuages de gaz et de poussières cette nébuleuse est le berceau d’étoiles naissantes qui une fois formées illuminent le milieu interstellaire. En bas et à gauche de l’immense rectangle de la constellation brille SIRIUS l’étoile la plus lumineuse du ciel en raison de sa proximité relative, à quelque 8,6 années de lumière, seulement, si on peut dire (!)

LE CHIFFRE DU MOIS : 13,75±0,11. En milliards d’années ce serait avec une précision de l’ordre de 1% la valeur la plus exacte et la plus sure de l’âge de l’Univers selon le modèle officiel dit "de concordance" censé donner les paramètres physiques de cet Univers. L’ordre de grandeur est correct puisqu’on peut obtenir une estimation rapide de 14 milliards d’années de cet âge en divisant la distance parcourue par une galaxie depuis le Big Bang par sa vitesse de récession. En revanche  la précision du chiffre est illusoire car le modèle est bien trop schématique pour représenter précisément la réalité et aussi parce que l’astrophysique n’est qu’une science d’ordre de grandeur (et enfin parce que le modèle inclut les abracadabrants et inexistants constituants que sont la matière noire et l’énergie noire). Estimer l’âge de l’Univers à disons une quinzaine de milliards d’années est amplement suffisant et moins trompeur.

Bonnes nuits sous les étoiles
Christian

JANVIER 2017 AU JOUR LE JOUR
Tous les soirs au sud-ouest : Vénus la plus que belle et Mars la rouge
Tous les matins : Jupiter en majesté au sud dans la Vierge, la belle Spica est à ses côtés
Dimanche 1er : le soir au sud-ouest magnifique rapprochement entre Vénus et le croissant lunaire
Lundi 2 : le croissant  près de Vénus
Mardi 3 : le croissant près de Mars
Mercredi 4 : la Terre au plus près du Soleil pour l’année 2017 (au périhélie)
Jeudi 12 : une belle Pleine Lune d’hiver haut dans le ciel
Jeudi 12 : élongation maximale de Vénus à 47,1° à l’est du Soleil
Jeudi 12 : dénicherez-vous aux jumelles Neptune juste à côté de Vénus ?
Vendredi 13 : une aubaine pour les vendeurs de loto ;)
Du mercredi 18 au vendredi 20 : le croissant de Lune traverse la constellation de la Vierge
Jeudi 19 : la Lune s’aligne avec Jupiter et Spica au sud à l’orée de l’aube
Du samedi 21 au jeudi 26 : le croissant lunaire du matin dans la Balance, le Scorpion et Ophiuchus
Mardi 24 : la Lune a rendez-vous avec Saturne, à voir au sud-est une heure et demie avant le lever du Soleil
Mercredi 25 et jeudi 26 : Mercure et le tout mince croissant de Lune sur un horizon est-sud-est dégagé une heure avant le lever du Soleil (jumelles)
Samedi 28 : Nouvelle Lune et nuits noires autour de cette date
Lundi 29 et mardi 30 : le mincissime croissant de Lune pointe son nez sur l’horizon ouest-sud-ouest
Mardi 31 : un beau triangle formé par Vénus, Mars et le croissant de Lune, le soir vers l’ouest-sud-ouest

   

Mes sources d'information