Page d'accueil du site
de Christian Magnan

 
Le ciel du mois (par Christian Magnan)
 

LIENS


Page d'accueil du GRAAL


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)

aide à la connexion


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


ANPCNE : Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes


 

Le ciel de février 2010

au jour le jour

le chiffre du mois

version imprimable du mois en cours   imprimante
Archives :

Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre| décembre
Le ciel de 2008 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | début décembre | décembre
Le ciel de 2009 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet| août| septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2010 : | janvier

mars
La planète Mars en opposition

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

Je vous propose ce mois-ci deux observations un peu délicates à réaliser mais rassurez-vous les astres les plus brillants restent accessibles à tout le monde. À condition que le @@##&& mauvais temps cesse de sévir.

La planète MARS est passée à l'opposition le 29 janvier et se présente de ce fait dans d'excellentes conditions d'observation. Cette vive perle orangée se lève dès le début de la soirée et va se percher haut dans le ciel en milieu de nuit. Comme la planète est relativement proche de la Terre son diamètre apparent est appréciable, ce qui permet de distinguer des détails sur son disque à travers un instrument astronomique. N'hésitez pas à profiter d'une soirée publique d'observation ou du télescope d'une connaissance pour découvrir par exemple la calotte polaire de l'astre
http://antwrp.gsfc.nasa.gov/apod/ap100129.html
Plus tard dans la nuit vous pourrez enchaîner avec SATURNE, qui se lève de plus en plus tôt au fil des soirs (environ trois heures après le coucher du Soleil à la mi-février) et dont la vision des anneaux procure toujours une surprise magique. Saturne passera elle aussi à l'opposition le mois prochain.

Vous avez peut-être remarqué l'arche immense que dessinent dans le ciel la planète Mars et les deux étoiles très brillantes situées sur sa droite PROCYON et SIRIUS. C'est Procyon qui occupe le sommet de l'angle ouvert dont les côtés rejoignent Mars et Sirius. Nous allons voir cet angle évoluer au cours du mois car Mars remonte progressivement vers les Gémeaux CASTOR et POLLUX dans sa boucle de rétrogradation (se déplaçant vers l'ouest alors que le mouvement le plus fréquent se produit vers l'est, comme le l'avais signalé le mois dernier). Quel jour Mars sera-t-il aligné avec Procyon et Sirius? A chacun d'apprécier ;)

A cause de cette rétrogradation MARS stationne en ce moment dans la constellation du CANCER (curieusement les sites astrologiques, j'ai bien écrit "astrologiques", situent la planète dans le Lion et ne manquent pas de tirer de sa halte momentanée de foutues prévisions que la décence m'interdit ici de qualifier...). Du coup notre planète rouillée s'attarde auprès de l'AMAS DE LA CRÈCHE, l'un de mes objets fétiches du ciel. C'est il y a exactement quatre cents ans que Galilée a tourné sa nouvelle lunette vers cet objet visible à l'œil nu comme une tache laiteuse pour s'apercevoir avec stupéfaction qu'il s'agissait d'un groupe de plusieurs dizaines d'étoiles serrées les unes contre les autres. Toutes ces étoiles sont nées par contraction d'un même nuage interstellaire il y a moins d'un milliard d'années (alors que le Soleil était déjà formé) et n'ont pas encore eu le temps de se disperser dans l'espace. C'est l'observation de cet amas que je vous propose comme tâche quelque peu délicate. L'amas est somptueux à travers un instrument à faible grossissement (disons vingt fois) mais est déjà bien reconnaissable comme tel à l'aide de simples jumelles. Le rapprochement maximum entre l'amas et Mars a lieu le SAMEDI 6 FÉVRIER 2010 mais il sera intéressant de voir la planète se déplacer par rapport à la Crèche au fil du mois.

Que ce soit par rapport à Procyon et Sirius ou à l'amas de la Crèche, l'observation nous montre que Mars voyage. Par rapport aux étoiles, que les Grecs appelaient les "fixes" Mars mérite son nom de "planète", qui signifie "vagabonde".

La seconde observation pas évidente concerne la planète VÉNUS et particulièrement son rapprochement exceptionnel avec JUPITER le MARDI 16 et le MERCREDI 17 FÉVRIER au soir, peu après le coucher du Soleil. Il faudra impérativement choisir un horizon ouest-sud-ouest parfaitement dégagé et des jumelles seront quasi indispensables pour distinguer les deux astres (notamment Jupiter). Petit cadeau supplémentaire: un croissant de Lune nimbé de sa lumière cendrée rehaussera la beauté du spectacle. Sinon les autres soirs Vénus fait sa réapparition dans le ciel et on devrait pouvoir la distinguer dès le 6. En fin de mois elle se couche une heure après le Soleil.

Au chapitre "quel est cet astre à côté de la Lune?" notons le rapprochement de la Lune avec SATURNE dans la nuit du MARDI 2 au MERCREDI 3 FÉVRIER, avec SPICA le JEUDI 4 au matin, avec l'AMAS DES PLÉIADES le DIMANCHE 21 au soir (à observer aux jumelles) et avec MARS dans la nuit du JEUDI 25 au VENDREDI 26.

Une curiosité: si vous pointez Saturne aux jumelles, vous noterez la présence à ses côtés d'une étoile relativement brillante (elle est de magnitude 4). Il s'agit de ZANIAH de la constellation de la Vierge. J'aime bien ce duo inattendu, évoluant de jour en jour, "vagabondage" de Saturne oblige.

Du côté des étoiles (fixes!) redécouvrons la constellation d'Orion, emblème des ciels d'hiver, trônant grandiose au sud. Il est fréquent que l'on me demande quelles sont ces trois étoiles alignées, équidistantes et similaires en luminosité, preuve que la figure céleste questionnée se remarque. Ce trio constitue le baudrier, ou ceinture, du chasseur géant de la mythologie. Elles ont pour nom, de gauche à droite, Alnitak, Alnilam et Mintaka et représentent également dans l'imagerie populaire les trois rois mages. Plus prosaïquement j'y vois la branche supérieure, inclinée, d'un T majuscule dont la base est marquée par l'étoile iota d'Orion. Au-dessus de cette dernière, sur la partie inférieure de la branche verticale du T, se trouve la fameuse nébuleuse d'Orion
http://www.cidehom.com/apod.php?_date=090826
Cette nébulosité est visible à l'œil nu dans de bonnes conditions et très facile à observer aux jumelles. Vous pouvez aller vérifier et découvrir en même temps la richesse en étoiles de cette partie du ciel. Une merveille.

Ce baudrier est au centre du corps principal de la constellation d'Orion dessinant un immense rectangle à peine déformée dont quatre étoiles brillantes marquent les sommets. Les deux plus brillantes sont à connaître: BÉTELGEUSE occupe le coin supérieur gauche (nord-est) et RIGEL le coin inférieur droit (sud-ouest). Bételgeuse est une étoile supergéante de couleur rouge et Rigel une supergéante bleue, toutes deux de la taille du système solaire. Enfin un petit détail attire souvent mon attention: au milieu du côté supérieur du grand rectangle, et un peu au-dessus on trouve un amas avec un petit triangle d'étoiles assez brillantes. On dit que c'est la tête du géant mais vous pouvez inventer votre propre image ;)

La constellation d'Orion est entourée d'étoiles très brillantes et (maintenant que vous êtes forts) c'est l'occasion de faire une révision en re-dessinant le ciel. Bételgeuse, Procyon et Sirius forment un immense triangle remarquablement équilatéral (le triangle d'hiver en quelque sorte). Mais on peut dessiner aussi un grand polygone autour d'Orion (en tournant dans le sens des aiguilles d'une montre) avec Rigel, Sirius, Procyon, Castor et Pollux (ou mieux en ce moment à la place des Gémeaux notre rougeoyante planète Mars), Capella du Cocher (très haut dans le ciel) et Aldébaran du Taureau. Chaque étoile est différente des autres, avec sa propre couleur et son propre éclat. Mais j'ai calculé aussi que notre ciel sur Terre est unique dans tout l'Univers: nulle part vous ne retrouverez les mêmes étoiles et les mêmes astérismes (un astérisme est une figure dessinée par un groupe d'étoiles). Pensée: le monde est un tissu de particularités.

LE CHIFFRE DU MOIS: 300 000 kilomètres par seconde. C'est la vitesse de la lumière, c'est-à-dire la distance parcourue par la lumière en une seconde. Cette quantité, que l'on appelle "seconde de lumière" (légalement "seconde-lumière", mais pour mesurer une distance sur route je préfère dire "heure de voiture" que "heure-voiture"), est l'unité par excellence pour mesurer l'Univers. Ainsi la Lune est à 1,3 seconde de lumière. Et les multiples sont faciles à désigner: minute de lumière (le Soleil est à 8 minutes de lumière), année de lumière (pour mesurer la distance des étoiles), million d'années de lumière (pour la distance des galaxies), milliard d'années de lumière pour mesurer la taille de la partie visible de notre Univers. Hors de la mesure il n'est point de physique.

Bonnes nuits sous les étoiles.
Christian

FÉVRIER 2010 AU JOUR LE JOUR
Toute la nuit: Mars si brillante dans le Cancer non loin de l'amas de la Crèche et son déplacement parmi les étoiles
De plus en plus tôt en début de nuit: Saturne dans la Vierge (non loin de l'étoile Zaniah)
Le soir après le 6: à l'ouest Vénus monte progressivement dans le ciel
Mardi 2 et mercredi 3: la Lune a rendez-vous avec Saturne
Jeudi 4: la Lune passe près de Spica
Samedi 6: Mars au plus près de l'amas de la Crèche (jumelles)
Du mardi 9 au vendredi 12: croissant lunaire du matin
Dimanche 14: Nouvelle Lune (nuits sans Lune du 13 au 15)
Du lundi 15 au vendredi 18: croissant lunaire du soir
Mardi 16 et mercredi 17: au crépuscule, Vénus en conjonction avec Jupiter (jumelles)
Dimanche 21: la Lune au contact des Pléiades
Nuit du jeudi 25 au vendredi 26: Mars et la Lune cheminent ensemble
Dimanche 28: Pleine Lune

 

   

Mes sources d'information