Page d'accueil du site
de Christian Magnan

 
Le ciel du mois (par Christian Magnan)
 

LIENS


Page d'accueil du GRAAL


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)

aide à la connexion


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


ANPCNE : Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes


 

Le ciel de mars 2011

au jour le jour

le chiffre du mois

version imprimable du mois en cours   imprimante
Archives :

Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre| décembre
Le ciel de 2008 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | début décembre | décembre
Le ciel de 2009 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet| août| septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2010 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin| juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2011 : | janvier | février

saturne
Saturne

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

La mise en scène est parfaite: le mois de mars 2011 s'ouvre avec l'une des plus belles rencontres de l'année entre le croissant lunaire du matin et la planète Vénus et se referme avec la prestation du même duo. Et puis vive le printemps!

A l'aube du MARDI 1er MARS 2011, environ une heure avant le lever du Soleil (soit vers 6h30 à Montpellier) au-dessus de l'horizon est-sud-est, ne manquez pas le magnifique rapprochement entre l'éclatante VÉNUS et un mince CROISSANT DE LUNE en forme de parenthèse ouvrante à trois jours de la Nouvelle Lune. Des jumelles vous aideront à apprécier l'ensemble du globe lunaire éclairé pour les sélénites par un radieux clair de Terre, que nous voyons nous-mêmes en retour sous forme de lumière cendrée. Attention! Il faudra vous méfier des obstacles naturels ou urbains possibles car les deux astres sont assez bas sur l'horizon. Ils sont situés à moins de deux degrés d'écart l'un de l'autre et sont donc visibles dans un même champ de jumelles. Cette circonstance vous permettra de suivre le couple dans la matinée, si le ciel est clair, chacun pouvant servir de jalon pour repérer l'autre. En milieu de matinée les deux astres passent au sud, à quelque vingt degrés de hauteur. Vous pouvez les viser sans crainte aux jumelles car ils sont situés loin du Soleil (il ne faut jamais pointer ce dernier, on ne le répètera jamais assez!). Rebelote le JEUDI 31 MARS encore à l'aube, toujours au-dessus de l'horizon est-sud-est, à peu près à la même heure. La configuration aura changé: Vénus sera plus basse sur l'horizon de sorte qu'il est impératif de choisir un point d'observation bien dégagé. Comme en début de mois vous pourrez tenter de suivre le couple dans la matinée.

Après la Nouvelle Lune du vendredi 4 mars, le  croissant lunairedu soir rend visite à JUPITER pour la dernière fois de la saison le DIMANCHE 6 et le LUNDI 7. Le croissant est délicieusement fin et se présente, comme le mois dernier, en forme de sourire: signe que le Soleil (sous l'horizon) est quasiment à la verticale de la Lune. Admirez, surtout le lundi, la lumière cendrée qui fait luire la portion du globe située dans la nuit. A travers des jumelles la rotondité de la Lune ressort magnifiquement.

Je vous propose une "vraie" observation astronomique le DIMANCHE 13. Il s'agit de l'OCCULTATION par la Lune d'une étoile assez brillante (magnitude 3,3) appelée "Propus" de la constellation des Gémeaux. Pour cela il vous faut une paire de jumelles, si possible fixée sur un trépied, avec laquelle vous viserez la Lune vers 22h. Elle sera à son premier quartier, une période très favorable pour l'observer puisque cratères et montagnes prennent un relief saisissant au terminateur (la limite entre le jour et la nuit sur la Lune). A gauche de la partie non éclairée vous allez apercevoir l'étoile Propus, dont la Lune va se rapprocher lentement. Puis vers 22h18 vous allez la voir disparaître, le côté assez spectaculaire du phénomène résidant en ce que le disque occultant l'étoile est quasi invisible (c'est la portion nocturne de notre satellite). Propus réapparaît vers 23h22: magie garantie! Le spectacle vous aura permis de visualiser sur le fond étoilé le mouvement de rotation de la Lune autour de la Terre.

La planète MERCURE (que j'affectionne toujours pour le petit défi que représente son repérage et le plaisir de voir ce point brillant dans un ciel teinté de lumière solaire) est passée derrière le Soleil le 25 février dernier, comme vous l'avez peut-être vu sur les images fournies par le satellite SOHO (elle sortira du champ le 6 mars):
http://soho.nascom.nasa.gov/data/realtime/c3/512/
Du coup la planète devient astre du soir et sera visible à partir de la mi-mars jusqu'en fin de mois au-dessus de l'horizon ouest une quarantaine de minutes après le coucher du Soleil. Le bon soir pour la repérer est celui du MARDI 15 MARS lorsqu'elle côtoiera la planète JUPITER: un splendide rapprochement que je vous conseille d'admirer aux jumelles. Jupiter sera alors de magnitude -2 et Mercure de magnitude -1,2.

La PLEINE LUNE du SAMEDI 19 est remarquable. Quand le Soleil se couchera la plus grosse Pleine Lune de l'année s'élèvera à l'est car notre satellite passe justement au "périgée" (le point de son orbite le plus proche de la Terre). De belles couleurs en perspective! Une nuit propice à la promenade mais attention en bord de mer car les coefficients de marée prévus sont très forts. C'est grâce à la théorie de la gravitation universelle de Newton que l'on a prouvé que la Lune (à laquelle s'ajoute le Soleil) provoquait les marées. L'effet de marée vient d'une différence entre la force d'attraction de la Lune sur le point de la Terre le plus proche et la force au point le plus lointain (donc diamétralement opposé). Mais si cette différence est forte pour la Terre entre un point et son antipode, elle est en revanche totalement insignifiante pour une femme enceinte entre sa tête et ses pieds. Non le coefficient d'accouchements ne sera pas significativement plus élevé en cette fin de semaine de la mi-mars!

Les marées seront spécialement fortes à cette Pleine Lune pour une autre raison que le passage de notre satellite au périgée. La nuit du 20 au 21 marque l'ÉQUINOXE de MARS sur Terre (exactement à 0h20 le 21 mars), le début du printemps dans l'hémisphère nord. L'amplification des marées d'équinoxe est due au fait qu'à cette date l'équateur terrestre est vu par la tranche depuis le Soleil(et donc aussi depuis la Lune, qui lui est opposée). Il s'ensuit que les deux points diamétralement opposés éprouvant l'attraction de marée maximale sont situés sur l'équateur. C'est donc un même point qui subira deux fois par jour le renflement océanique de la marée (alors qu'à une autre période ces deux points peuvent être très éloignés l'un de l'autre).

Enfin comme à l'équinoxe la toupie terrestre est vue de profil depuis le Soleil, partout sur Terre celui-ci se lève à l'est et se couche à l'ouest et la durée du jour est égale à celle de la nuit (aux corrections dues à la réfraction atmosphérique près). Le dimanche suivant 27 mars marquera le passage à l'heure d'été, notre heure légale devenant TU+2, c'est-à-dire deux heures de plus que le temps universel. En gros cela correspond à deux heures de plus par rapport au Soleil sur le méridien de Greenwich (qui traverse la France) et met le passage du Soleil au méridien sud vers 14h, au milieu de notre journée civile, laquelle s'étend en pratique de 8 à 8. D'où le souhait du rédacteur de rester à l'heure d'été toute l'année, et d'arrêter de changer d'heure bêtement!

Cette soirée du DIMANCHE 20 nous invite à retrouver la planète SATURNE, qui sera en conjonction avec la Lune, et devrait rester visible malgré la forte luminosité de notre satellite. Saturne près d'une Pleine Lune est le signe que la planète aux anneaux est proche de son opposition (le 3 avril), ce qui constitue une circonstance favorable à son observation. N'hésitez pas à chercher une occasion de la voir à travers un petit instrument (amis, soirées publiques, clubs d'astronomie, etc.): la découverte de ses anneaux est une source intarissable d'émerveillement. En-dessous de Saturne vous remarquerez encore SPICA, la magnifique étoile de la Vierge.

En restant tourné vers l'est je vous invite à (re)découvrir la CONSTELLATION du LION, qui fait son entrée dans le ciel de plus en plus tôt le soir. C'est la seule constellation (avec le Scorpion)  à ressembler à l'animal dont elle porte le nom. Un grand point d'interrogation inversé gauche-droite dont RÉGULUS marque le point dessine la crinière du fauve tandis que sur sa gauche des étoiles bien réparties forment le corps, l'étoile DENEBOLA indiquant la queue. Un peu plus tard dans la nuit se lève la constellation suivante du zodiaque: celle de la VIERGE, qui héberge Saturne. En somme le printemps arrive.

Pour son dernier vol la navette Discovery a rejoint la Station spatiale internationale le 26 février. Il y a du monde là-haut (douze personnes, dont deux femmes)! Le retour est prévu pour le 7 mars et il sera peut-être possible de bénéficier du passage assez spectaculaire du duo navette-ISS après la séparation des deux engins. Il faut surveiller les horairessur le site de la NASA
http://www.nasa.gov/mission_pages/shuttle/main/index.html
et ensuite aller consulter les horaires de passage de l'ISS sur le site habituel heavens-above
http://www.heavens-above.com/
Des passages sont prévus en début de mois au-dessus de l'Europe.

LE CHIFFRE DU MOIS: 330 mètres par seconde. C'est la vitesse à laquelle la Terre tourne sur elle-même à nos latitudes moyennes. Que ce mouvement passablement rapide ne puisse pas être mis en évidence constituait l'un des arguments avancés contre Galilée. On peut retenir que cette vitesse est la même que la vitesse du son dans l'air. Avec un chiffre vous en avez deux. A l'équateur la vitesse de rotation est d'environ 460 mètres par seconde.

Bonnes nuits sous les étoiles
Christian

MARS 2011 AU JOUR LE JOUR
Tous les soirs au sud-ouest: Jupiter
Tous les matins au sud-est: Vénus
En début de nuit: le lever de la constellation du Lion puis de Saturne
Le soir: passages de l'ISS jusqu'au 12 sur l'Europe et désarrimage de Discovery avant le lundi 7
Mardi 1er: rapprochement de Vénus et du croissant de Lune à l'aube; Vénus en plein jour le matin
Jeudi 3: Nouvelle Lune (ciel sans Lune du 2 au 5)
Du dimanche 6 au jeudi 10: croissant lunaire du soir
Dimanche 6 et lundi 7: dernier rendez-vous de la saison entre Jupiter et le croissant de Lune
Lundi 15: conjonction Jupiter-Mercure
Du lundi 15 à la fin du mois: Mercure au crépuscule à l'ouest
Samedi 19: la plus grosse Pleine Lune de l'année; très fortes marées
Dimanche 20: rencontre de la Lune avec Saturne et Spica; équinoxe à 24h20
Dimanche 27: une heure de nuit en moins (donc une heure en plus sur la montre ;)
Après le mardi 29 mars: le croissant lunaire du matin
Jeudi 31: conjonction entre Vénus et le croissant de Lune; Vénus visible dans la matinée

 

 

   

Mes sources d'information