Page d'accueil du site
de Christian Magnan

 
Le ciel du mois (par Christian Magnan)

Nota : si vous désirez mettre ce "ciel du mois" en favori utiliser l'adresse
http://www.lacosmo.com/lecieldumois/lecieldumois.html
La page ainsi adressée vous redirigera automatiquement vers le mois en cours  

LIENS


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)

aide à la connexion


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


ANPCNE : Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes



Un astronome professionnel retrace pour vous le cheminement patient de la pensée scientifique moderne, vous guide dans une visite grandiose de l'Univers, vous raconte la folle histoire des étoiles et vous révèle la place de l'espèce humaine dans un cosmos qui ne l'attendait pas.

L'auteur se permet en outre de dénoncer les graves dérives conceptuelles d'une science contemporaine courant à sa perte sous l'effet d'un productivisme effréné.

Voici un ouvrage unique en son genre qui vous donnera à penser!

 

couverture

Paru en juin 2014

Édité par Guillaume Cannat (amds-edition)
Disponible en commande immédiate
dédicace possible de l'auteur

L'image de couverture représente l'éclipse totale de Soleil du 11 juillet 2010 à l'île de Pâques (cliché de Guillaume Blanchard)


Allez observer le ciel


à l'observatoire d'Aniane



Le ciel d'avril 2015

au jour le jour

le chiffre du mois

version imprimable du mois en cours pour apposer sur son frigo   imprimante
Archives :

Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre| décembre
Le ciel de 2008 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | début décembre | décembre
Le ciel de 2009 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet| août| septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2010 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin| juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2011 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2012 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2013 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2014 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2015 : | janvier | février | mars

éclipse de Soleil 2015
L'éclipse totale de Soleil
du 20 mars 2015

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

Certes nous allons perdre une heure et demie de nuit en ce mois d’AVRIL 2015  mais la relative clémence de la température extérieure nous incite à profiter des rencontres astrales que le ciel a programmées tout à la fois avec rigueur et fantaisie.

Le SAMEDI 4 AVRIL 2015  la PLEINE LUNE ouvre le spectacle. Si vous vous trouvez hors de l’Europe vous pourrez profiter d’une éclipse totale de Lune, l’une des plus courtes du siècle d’ailleurs avec moins de 5 minutes de totalité. (Mais, consolez-vous, nous aurons une grandiose éclipse totale de Lune de plus d’une heure dans la nuit du 27 au 28 septembre 2015.) Sinon, comme cette Pleine Lune est la première du printemps, le dimanche suivant, en l’occurrence le lendemain, marquera la date de Pâques, conformément à la décision prise par le concile de Nicée en 325. Si vous avez déjà remarqué qu’autour de Pâques la Lune est toujours pleine, ce n’est pas un hasard. Cette Pleine Lune sera embellie le DIMANCHE 5 par la présence à ses côtés de la belle SPICA, l’étoile principale de la Vierge, qui, située sur leur trajet, reçoit souvent la visite des planètes et de la Lune.

La planète VÉNUS continue à nous éblouir au crépuscule, très haut au-dessus de l’horizon ouest. Montrez-la autour de vous en expliquant qu’il ne s’agit pas d’un OVNI ou d’un satellite artificiel en vadrouille mais de la deuxième des planètes tournant autour du Soleil, après Mercure et avant la Terre. Magnifique, elle atteint en ce moment la fabuleuse magnitude -4, ce qui en fait l’astre de loin le plus brillant du ciel. En position apparente, Vénus s’éloigne du Soleil et grimpe dans le ciel. En réalité, elle tourne autour du Soleil en restant à la même distance. Elle aborde la course orbitale qui va l’amener à passer en conjonction inférieure entre le Soleil et la Terre le 15 août en voyant sa phase passer de la situation actuelle de gibbeuse à celle de croissant. Nous pouvons suivre soir après soir le mouvement apparent de Vénus en direction de l’amas des PLÉIADES (les "Seven Sisters" des anglophones). (Curieusement, redécouvrant que la planète Vénus  revient tous les huit ans à la même place dans le ciel, quel n’a pas été mon étonnement de retrouver en effet dans les archives de ce ciel du mois qu’en avril 2007 j’annonçais un tel rapprochement !) C’est le SAMEDI 11 que la planète reine passera au plus près de notre écrin stellaire et on peut parier que les chasseurs d’images sont se précipiter sur  l’occasion. En ce qui nous concerne nous pourrons admirer la scène à travers des jumelles, un instrument qui présente l’avantage d’offrir un large champ de vision. Poursuivant sa course "vers le haut", Vénus participe les LUNDI 20 ET MARDI 21 AVRIL à un splendide rassemblement avec les Pléiades, Aldébaran du Taureau et un croissant de Lune d’une élégante minceur. Le lundi les quatre participantes forment un beau losange. Le mardi la Lune s’est rapprochée d’Aldébaran et se trouve dans l’amas des Hyades, à admirer aussi aux jumelles. Une observation à prolonger dans la douceur de deux soirées printanières. Enfin pendant que nous tenons le jeune croissant de Lune profitons-en pour observer (à l’œil nu ou aux jumelles) sur notre satellite cette formation que les astronomes ont baptisé Mer de Crises. Elle se présence sous la forme d’une tache ovale sombre et a ceci de remarquable qu’elle est facile à repérer et à identifier dans les premiers jours de la lunaison. Elle constitue également pour les observateurs une sorte d’unité de mesure de distance sur la Lune, commode et disponible. Dans la réalité la Mer des Crises a une largeur de l’ordre de 600 kilomètres.

Nous suivons depuis plusieurs mois le concours de beauté entre Vénus et JUPITER, cette dernière étincelant vers le sud et régnant en deuxième partie de nuit. Je ne dirai jamais assez combien est gratifiante l’observation de cette planète dont Galilée a découvert les quatre satellites lors des premières observations humaines du ciel qu’il a faites dès 1609. C’est vraiment LE premier objet céleste à pointer pour qui s’initie à l’utilisation d’un instrument astronomique et on ne peut que conseiller à chacun-chacune de se rendre à une soirée pour grand public pour découvrir cette merveille. En plus de son attrait purement visuel, Jupiter reste à jamais le symbole premier de notre connaissance du ciel, ce qui n’est tout de même pas rien. Comme toute planète honnête Jupiter vagabonde parmi les étoiles et se retrouve le MARDI 7 à quelques encablures de l’AMAS DE LA CRÈCHE dans la constellation du Cancer. Cet amas est ma mascotte et je vous invite à le découvrir aux jumelles car à l’œil nu on ne devine qu’une tache diffuse. En fait c’est à nouveau Galilée qui a découvert que cette nébulosité apparente était en réalité un agglomérat d’étoiles individuelles. Du nom officiel latin de Praesepe, la Crèche prend le nom de la Ruche (Beehive) dans les pays anglophones. Pour le retrouver quand Jupiter n’est pas à ses côtés vous pouvez retenir que l’amas se trouve à mi-chemin entre les Gémeaux et Régulus du Lion. Le groupuscule se trouve flanqué côté nord et côté sud de deux étoiles représentant dans la mythologie du ciel les deux ânes qui entouraient la Crèche de la mythologie chrétienne et qui portent pour cette raison les noms d’Asellus Borealis et Asellus Australis. Voilà, vous connaissez deux étoiles de la constellation du Cancer. Vous allez pouvoir en découvrir une troisième, du nom d’Acubens, lorsque la Lune à son Premier Quartier repassera dans le coin le DIMANCHE 26 et se logera tout près de cette étoile à quelques pas de la resplendissante Jupiter. Les natifs du Cancer seront-ils heureux découvrir leur constellation, indéniablement difficile à repérer ?

L’autre planète de choix à observer auprès d’amateurs bien équipés est SATURNE, particulièrement bien visible en deuxième partie de nuit. La vision de ses anneaux a poussé plus d’une personne à se passionner pour l’astronomie. La Lune gibbeuse vient lui rendre visite au sommet de la constellation du SCORPION le MERCREDI 8 ET LE JEUDI 9. Observez-la avant l’aube, deux petites heures avant l’arrivée du Soleil, sur l’horizon sud. Passant le mois prochain à l’opposition, elle est déjà bien placée pour qu’on puisse l’admirer dans de bonnes conditions.
La fin avril voit le retour de MERCURE dans le ciel du soir. Vous savez que j’ai un penchant pour cette planète qui malgré un éclat puissant capable de vaincre la luminosité du ciel du crépuscule sait rester modeste (!).  Vous la retrouverez disons à partir du 18 ou 19 selon la qualité de votre site au ras de l’horizon ouest-nord-ouest une quarantaine de minutes après le coucher du Soleil. Le soir clé est celui du DIMANCHE 19, lorsqu’un mincissime croissant lunaire de 1,5% âgé de seulement 24 heures se trouvera sur la gauche de Mercure. Voilà une belle observation à réaliser aux jumelles. La vision magique du fil lunaire et de la perle mercurienne vaut l’effort de la tenter. On pourra suivre Mercure les jours suivants et la voir monter verticalement de soir en soir en direction des Pléiades et aussi de la planète Mars, cette dernière pouvant peut-être être dénichée le MERCREDI 22 toujours en direction de l’ouest-sud-ouest.

Enfin l’arrivée du printemps et de l’été se prête particulièrement bien à l’observation de la Station Spatiale Internationale. La présence du Soleil sous l’horizon  à une profondeur modérée permet à l’ISS de briller sous ses rayons et de nous réserver plusieurs passages par jour. Un nouvel équipage a rejoint l’ancien le 27 mars dernier grâce aux bons et loyaux services du Soyouz soviétique (puisque les USA ne savent plus le faire) et le vaisseau compte toujours six personnes à bord dont l’italienne Samantha Cristoforetti.
https://blogs.nasa.gov/spacestation/2015/03/27/yearinspace-crew-enters-station-joining-expedition-43/
Jouez les initiés auprès de vos copains-copines pour leur révéler ce spectacle émouvant d’une étoile artificielle si brillante traversant le ciel à l’heure dite et dans le coin du ciel annoncé. Le site donnant les horaires et les caractéristiques des passages est l’incontournable "Heavens above"
http://www.heavens-above.com/
Si le silence de ce majestueux passage est saisissant il faut savoir qu’à l’intérieur de la cabine les pauvres astronautes subissent le supplice du ronronnement continu des appareils qui les entourent et les maintiennent en vie.

LE CHIFFRE DU MOIS : 1000. Un millier, c’est en gros le nombre d’étoiles dans un amas ouvert tel que la Crèche, les Hyades et les Pléiades. D’autres amas plus compacts, appelés amas globulaires, comme l’amas d’Hercule, en comptent des centaines de milliers. Cette profusion d’astres n’a rien de raisonnable.

Bonnes nuits sous les étoiles !
Christian

AVRIL 2015 AU JOUR LE JOUR
Tous les soirs : Vénus magnifique à l’ouest ; Jupiter trône vers le sud ; Arcturus se lève tandis que Capella se couche
Tous les jours : possibilité de splendides passage de l’ISS, horaires et localisation sur le ciel à vérifier sur "Haevens-Above" 
Samedi 4 : Pleine Lune, la première du printemps ; le lendemain sera donc le dimanche de Pâques
Dimanche 5 : Spica à côté de la Lune
Mardi 7 : Jupiter à côté de l’amas de la Crèche
Mercredi 8 : Jupiter est stationnaire et reprend son mouvement d’ouest en est
Mercredi 8 et jeudi 9 : la Lune passe de droite à gauche de Saturne au-dessus d’Antarès du Scorpion
Vendredi 10 : Mercure en conjonction supérieure derrière le Soleil va redevenir étoile du soir
Samedi 11 : Vénus en conjonction avec les Pléiades
Du lundi 13 au vendredi 17 : le croissant lunaire du matin
Samedi 18 : Nouvelle Lune et nuits noires autour de cette date
Samedi 18 : à partir de cette date on peut commencer à repérer Mercure le soir au ras de l’horizon ouest-nord-ouest et suivre son chemin vers les Pléiades
Du dimanche 19 au vendredi 24 : le croissant lunaire du soir
Dimanche 19 : le soir un très mince croissant lunaire âgé de 24 heures à gauche de Mercure
Lundi 20 et mardi 21: le losange formé par Vénus, les Pléiades, Aldébaran et le croissant lunaire
puis le croissant lunaire tout près d’Aldébaran méritent plus qu’un simple coup d’œil
Mercredi 22 : Mars tout à côté de Mercure le soir à l’ouest-nord-ouest (assez difficile)
Mercredi 22 : la tache ovale sombre de la Mer des Crises sur la Lune
Dimanche 26 : Jupiter, la Lune et Acubens du Cancer à côté de cette dernière
Vendredi 1er mai : Mercure près de Pléiades

   

Mes sources d'information