Page d'accueil du site
de Christian Magnan

 
Le ciel du mois (par Christian Magnan)

Nota : si vous désirez mettre ce "ciel du mois" en favori utiliser l'adresse
http://www.lacosmo.com/lecieldumois/lecieldumois.html
La page ainsi adressée vous redirigera automatiquement vers le mois en cours  

LIENS


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)

aide à la connexion


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


ANPCNE : Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes



Un astronome professionnel retrace pour vous le cheminement patient de la pensée scientifique moderne, vous guide dans une visite grandiose de l'Univers, vous raconte la folle histoire des étoiles et vous révèle la place de l'espèce humaine dans un cosmos qui ne l'attendait pas.

L'auteur se permet en outre de dénoncer les graves dérives conceptuelles d'une science contemporaine courant à sa perte sous l'effet d'un productivisme effréné.

Voici un ouvrage unique en son genre qui vous donnera à penser!

 

couverture

Paru en juin 2014

Édité par Guillaume Cannat (amds-edition)
Disponible en commande immédiate
dédicace possible de l'auteur

L'image de couverture représente l'éclipse totale de Soleil du 11 juillet 2010 à l'île de Pâques (cliché de Guillaume Blanchard)


Allez observer le ciel


à l'observatoire d'Aniane



Le ciel d'avril 2016

au jour le jour

le chiffre du mois

version imprimable du mois en cours pour apposer sur son frigo   imprimante
Archives :

Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre| décembre
Le ciel de 2008 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | début décembre | décembre
Le ciel de 2009 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet| août| septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2010 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin| juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2011 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2012 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2013 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2014 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2015 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2016 : | janvier | février | mars

Éclipse totale de Soleil de mars 2016
Éclipse totale de Soleil de mars 2016

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

Mars monte en puissance, Jupiter brille magnifiquement, Mercure nous fait un petit coucou tandis que Vénus se cache derrière un mince croissant de  Lune. Le ciel d’AVRIL 2016 a de quoi éveiller notre curiosité.

Commençons par un événement rare et insolite, l’OCCULTATION DE LA PLANÈTE VÉNUS PAR LA LUNE dans la matinée du MERCREDI 6 AVRIL. Observer le phénomène représente un défi car il se produit dans un ciel tellement lumineux que le très mince croissant lunaire ne sera visible que si l’atmosphère est excessivement claire et de son côté Vénus est visible à condition de savoir où elle se trouve. Comment faire ? Tout d’abord il faudra vous procurer des jumelles fixées sur un pied ou un petit instrument et déjà une mise en garde est nécessaire. Comme Vénus est relativement proche du Soleil (à une quinzaine de degrés) il ne faudra en aucun cas viser ce Soleil par accident, la solution la plus sûre étant de le cacher derrière un mur. Ensuite la meilleure méthode consiste à suivre Vénus dès son lever, environ une demi-heure avant celui du Soleil (ce qui nous met en gros vers 7h) au-dessus de l’horizon est. Si votre instrument est équipé d’une monture automatisée, il suivra la planète, sinon il faudra refaire la visée au fur et à mesure que la Terre tourne. A travers l’instrument vous devriez distinguer à peine le croissant de Lune et observer, c’est le jeu, son rapprochement avec Vénus. La planète disparaît à 9h11 pour réapparaître à 9h59.

Deux jours plus tard, le mincissime croissant de 2,8% a rendez-vous avec MERCUREau crépuscule du VENDREDI 8 au-dessus de l’horizon ouest-nord-ouest. Le spectacle de la délicate virgule du croissant lunaire et de la perle précieuse de la planète Mercure  est vraiment  splendide. Des jumelles rehausseront la beauté de la scène. Ce rendez-vous attire notre attention sur la belle fenêtre d’observation de Mercure qui s’ouvre en ce mois d’avril. Découvrez Mercure, car sans doute peu d’entre vous l’ont déjà vue. Elle vous enchantera par son éclatante discrétion et vous récompensera de vos assiduités.

La Lune poursuit son tour du ciel mensuel et rejoint la constellation du TAUREAU les SAMEDI 9 ET DIMANCHE 10. Le svelte croissant du soir est à l’aplomb desPLÉIADES le 9 et traverse l’amas des HYADES le 10 en occultant successivement les étoiles qui le composent. Des jumelles permettent de mettre en évidence la multitude des astres du champ et mettent en valeur la magnificence du spectacle.

Du SAMEDI 16 AU LUNDI 18 la Lune atteint le LION en passant près de RÉGULUS puis de JUPITER. Admirez pendant tout le mois cette majestueuse constellation de printemps, l’une des seules du ciel (avec le Scorpion) à ressembler à l’animal dont elle porte le nom. Le grand point d’interrogation inversé gauche-droite (dont Régulus marque le point) figure la crinière du félin tandis que sur sa gauche des étoiles bien réparties en dessinent le corps, DENEBOLA indiquant la queue du fauve. Le Lion culmine en milieu de nuit à plus de 60° de hauteur et a bien l’air de se prendre pour le Roi des animaux.

Cette visite de la Lune à Jupiter est l’occasion de redire que la planète géante bénéficie toujours de conditions optimales pour son observation. Admirons le ballet toujours renouvelé de ses quatre satellites et le détail des bandes nuageuses dessinant les parallèles à l’équateur. De quoi rêver ! Une belle et facile observation se profile dans la nuit du lundi 11 au mardi 12, le satellite Callisto, le plus lointain de la planète, étant éclipsé par le cône d’ombre de Jupiter entre 1h50 et 4h26.

Le circuit de la Lune se termine le LUNDI 25 et le MARDI 26 par une visite à MARS et à SATURNE dans la constellation du SCORPION au-dessus de l’horizon sud en fin de nuit. La planète rouge brille intensément (avec une magnitude négative de -1,3) et sa couleur semble tenir de la sorcellerie. Son éclat va doubler d’ici à son opposition du 22 mai. C’est dire que l’on peut suivre et admirer Mars de nuit en nuit. Les plus attentifs pourront même remarquer que le mouvement de Mars par rapport aux étoiles s’arrête en fin de mois pour s’inverser, la planète repartant en mai vers l’ouest (vers la droite). On dit que Mars rétrograde, ce qui se produit lors de l’opposition, non pas parce qu’elle fait demi-tour sur son orbite, chose évidemment impossible, mais parce que la Terre est en train de la doubler, ce qui donne l’impression que Mars recule.

On termine par une petite révision, ou une promenade découverte du ciel, en saluant la dizaine d’étoiles suffisamment brillantes pour être visibles même en milieu périurbain (aidez-vous éventuellement de cartes du ciel). Sur l’horizon ouest, avant qu’elles se couchent, repérez SIRIUS du Grand Chien, l’étoile la plus brillante du ciel, BÉTELGEUSE, l’étoile géante rouge de la constellation d’Orion et sur la droite ALDÉBARAN du Taureau décorant de sa teinte rouge (elle aussi) l’amas des Hyades. Plus haut sur la gauche d’Orion scintille la solitaire PROCYON, un astre que l’on a du mal à reconnaître faute d’astérismes voisins. Bien reconnaissables en revanche sont CASTOR ET POLLUX, de luminosité semblable, formant les Gémeaux. Puis sur la droite brille intensément CAPELLA, celle qui conduit vers l’horizon les étoiles d’hiver. En se tournant vers le sud et l’est resplendit RÉGULUS du Lion, constellation abritant donc en ce moment la planète Jupiter. Puis on trouve ARCTURUS, vous savez, l’étoile la plus facile à repérer du ciel dans le prolongement de la queue de la casserole de la Grande Ourse, puis SPICA en suivant encore cette courbe. Arcturus est le pendant de Capella et nous amène les étoiles d’été. Regardez-les toutes les deux tour à tour pour vous aider à prendre conscience de la ronde annuelle des étoiles, reflet direct bien entendu de la ronde de la Terre autour du Soleil. Justement pour finir, voici que se lève sur l’horizon nord-est VÉGA de la Lyre, puis sur sa gauche DENEB du Cygne et un peu plus tard ALTAÏR de l’Aigle, les trois étoiles formant le fameux Triangle d’été. Une affaire à suivre.

LE CHIFFRE DU MOIS : 8,6. Sirius est à une distance du Soleil de 8,6 années de lumière. C’est cette proximité relative qui explique la forte luminosité apparente de l’étoile la plus brillante du ciel. Mais bon, malgré cette "faible" distance à l’échelle galactique, l’étoile reste, faut-il le rappeler, à jamais inaccessible à une visite humaine. On regarde mais on ne touche pas.

Bonnes nuits sous les étoiles
Christian

AVRIL 2016 AU JOUR LE JOUR
Toute la nuit : Jupiter aux pieds du Lion règne sur le ciel ; en seconde partie de nuit Mars joue la rousse fatale
Tous les soirs jusqu’au lundi 25 : Mercure sur l’horizon ouest-nord-ouest
Du samedi 2 au mardi 5 : le croissant lunaire du matin (à dénicher notamment le 5)
Mercredi 6 : occultation de Vénus par la Lune à 9h11
Jeudi 7 : Nouvelle Lune et nuits noires autour de cette date
Vendredi 8 : superbe rendez-vous entre Mercure et le tout mince croissant lunaire le soir sur l’horizon ouest-nord-ouest
Du samedi 9 au mardi 12 : le croissant de Lune du soir
Dimanche 10 : la Lune traverse l’amas des Hyades, à suivre aux jumelles
Nuit du lundi 11 au mardi 12 : Callisto passe dans le cône d’ombre de Jupiter de 1h50 à 4h26 (petit instrument)
Samedi 16 : la Lune près de Régulus
Dimanche 17 : quelle est cette étoile près de la Lune ? Jupiter
Dimanche 17 : Mars est stationnaire et entame sa boucle de rétrogradation
Lundi 18 : élongation maximale de Mercure à 19,9°
Mercredi 20 et jeudi 21 : la Lune quasiment  pleine passe d’un côté à l’autre de la belle Spica
Vendredi 22 : Pleine Lune, la plus petite de l’année (elle est passée à l’apogée une demi-journée avant)
Lundi 25 : la Lune au-dessus de Mars
Mardi 26 : la Lune près de Saturne
Samedi 30 : Mars au plus près de la Terre (75 millions de kilomètres)

   

Mes sources d'information