Page d'accueil du site
de Christian Magnan

Le ciel du mois (par Christian Magnan)

LIENS


Page d'accueil du GRAAL


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


 

Le ciel de juin 2007

version imprimable du mois en cours   imprimante
Archives :

Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai |

Vénus/Lune
Rencontre de Vénus
avec le croissant de Lune
(crédit Paco Burguera, Espagne)

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

Laissons-nous séduire: pendant tout ce mois de juin la planète VÉNUS nous propose de la suivre dans une série de plaisantes rencontres. Le phénomène le plus spectaculaire est sa marche d'approche soir après soir en direction de SATURNE, planète avec laquelle elle finira par constituer un magnifique couple serré (à moins d'un degré l'une de l'autre) le SAMEDI 30 JUIN et le DIMANCHE 1er JUILLET.  À ne pas manquer avant le plongeon de nos planètes vers l'horizon au mois de juillet.

Vous savez que Vénus est toujours assez proche du Soleil puisque depuis Copernic elle décrit autour de lui une orbite plus petite que celle de la Terre, mais elle arrive (comme en ce moment) à s'en éloigner suffisamment pour briller dans un ciel noir. C'est justement le samedi 9 juin qu'elle fera avec le Soleil le plus grand écart angulaire (on dit qu'elle atteint son élongation maximum, à plus de 45°). Un petit dessin (cliquez dessus pour l'agrandir)

élongation

vous montre que de la Terre on ne voit alors que la moitié de la face éclairée de Vénus, laquelle apparaît donc dans un petit instrument COMME UN PETIT QUARTIER DE LUNE. Qui le croirait? Puis le quartier éclairé va progressivement diminuer et la planète prendre forme de croissant. Pourtant, paradoxalement, son éclat va augmenter un peu (jusqu'à atteindre la valeur record -4,6) car, l'astre se rapprochant de la Terre, son diamètre apparent va croître.

Suivre les phases de Vénus est possible (et combien captivant!) à travers de bonnes jumelles fixées sur un trépied. Mais une autre occasion exceptionnelle de se servir de cet instrument se présente dans la journée du LUNDI 18 JUIN en fin d'après-midi lorsque la planète va subir une OCCULTATION PAR LA LUNE. Grâce au ciel (!) Vénus sera assez loin du Soleil pour qu'on puisse conduire l'observation sans danger, mais il est bon de rappeler qu'il ne faut JAMAIS, JAMAIS, JAMAIS viser le Soleil avec un instrument. Vers 16h il sera facile de repérer un fin croissant de Lune âgé de 4 jours et sur la gauche on pourra distinguer Vénus aux jumelles. Vers 16h17 à Montpellier la planète disparaît d'un coup derrière la Lune pour réapparaître magiquement vers 17h30 contre le croissant lunaire. Admirable. Voici quelques horaires selon l'endroit: Nantes (16h08;17h23), Paris (16h10;17h27), Strasbourg (16h17;17h37), Lyon (16h20;17h33). Pour d'autres villes, voir
http://www.lunar-occultations.com/iota/planets/0618venus.htm
Plus tard, ce même SOIR DU LUNDI 18 JUIN nous assisterons donc dans un ciel assombri au rendez-vous inoubliable de Vénus et du croissant lunaire. Je ne me lasse pas d'une telle beauté.

DU DIMANCHE 17 AU MARDI 19 JUIN 2007 le joli croissant de Lune orné de sa lumière cendrée monte dans le ciel du soir. Près de Vénus le 18 (comme nous venons devoir), il dépasse Saturne le 19 et approche de Régulus le 19. L'ALIGNEMENT de ces astres est remarquable et leur configuration géométrique apparente révèle une réelle harmonie.

Revenons aux rendez-vous vénusiens. Les soirs du JEUDI 31 MAI ET DU VENDREDI 1er JUIN remarquez L'ALIGNEMENT de VÉNUS, POLLUX et CASTOR (dans l'ordre) en une ligne quasiment horizontale, tandis que MERCURE brille plus bas sur la droite. Puis les MARDI 12 et MERCREDI 13 JUIN, en tout début de nuit, la planète aux mille feux passera près de mon amas favori, L'AMAS DE LA CRÈCHE: une belle composition à admirer aux jumelles.

Il faut vite profiter de MERCURE, une planète que peu de personnes au monde ont vu. Elle est plus proche du Soleil que Vénus et se dégage donc peu de la lumière de notre étoile, mais il est toujours étonnant de la voir briller dans un ciel encore clair (jumelles bienvenues!), en ce moment sur l'horizon ouest-nord-ouest une heure après le coucher du Soleil. La période favorable actuelle de visibilité va s'achever et si la planète atteint son élongation maximum (voir plus haut) le 2 juin il sera difficile de l'apercevoir au-delà du 8 juin. Plus tard elle passera dans le champ du coronographe LASCO C3 de SOHO du 24 juin au 3 juillet. Voir:
http://soho.nascom.nasa.gov/data/realtime/c3/512/

JUPITER est l'astre très brillant que l'on aperçoit en tout début de nuit sur l'horizon sud-est et qui reste visible toute la nuit. La planète géante se lève lorsque le Soleil se couche: elle est en position de pleine lune en quelque sorte. Elle passe à l'opposition (c'est le terme technique) le 5 juin, jour où le Soleil, la Terre et Jupiter seront alignés.  Bien que les conditions d'observation soient médiocres, car Jupiter ne se hisse pas très haut au-dessus du plancher des vaches et reste de ce fait dans les couches turbulentes de l'atmosphère, la reine des planètes reste une cible de choix pour les amateurs équipés de jumelles ou petits instruments avec l'incessant et toujours renouvelé ballet des quatre satellites (Io, Europe, Ganymède et Callisto). Je suis toujours réellement stupéfait devant le nombre de configurations curieuses possibles de ces 4 satellites et de la planète centrale.

Que Jupiter soit en opposition signifie que la planète se lève avec la pleine Lune. C'est ce qui se produira le  VENDREDI 1er JUIN, comme vous pourrez le voir. Et, phénomène assez rare, une seconde pleine Lune se produira le SAMEDI 30 JUIN. Les anglo-saxons font tout un plat de cette deuxième pleine lune d'un mois, lorsqu'elle se produit, et l'appelle la "blue moon", avec tout le folklore qui l'accompagne. Voir l'article de Wikipedia sur le sujet
http://en.wikipedia.org/wiki/Blue_moon

Enfin il serait injuste de ne pas mentionner le ciel du petit matin, avec un croissant lunaire du SAMEDI 9 AU MERCREDI 13 JUIN agrémenté comme il se doit de son obscure lumière cendrée et sautant au-dessus de MARS entre le 10 et le 11 juin. Les conditions d'observation de la planète rouge (parce que "rouillée") s'améliorent peu à peu au-dessus de l'horizon est. Allons! d'ici son opposition du 24 décembre 2007, son diamètre et son éclat ont le temps d'augmenter. Vous pouvez la surveiller.

Enfin de enfin, le 21 juin c'est le solstice d'été. Le Soleil est au plus haut dans le ciel à midi dans l'hémisphère nord parce que le pôle nord est penché vers lui. Il est à quelle hauteur? Vous prenez la latitude du lieu, par exemple 43°,6 pour Montpellier, vous la retranchez de 90, résultat 90-43,6=46,4 puis vous ajoutez 23,4 (qui représente l'inclinaison de l'axe de rotation de la Terre par rapport à son plan orbital, inclinaison qui est à l'origine des saisons). Résultat: à Montpellier le Soleil est à 70° au-dessus de l'horizon à midi le 21 juin. Ça cogne place de la Comédie. Le 21 juin est aussi le jour le plus long et la nuit la plus courte dans l'hémisphère nord. Progressivement à partir du solstice le Soleil va glisser vers le sud à son lever (pour atteindre exactement l'est à l'équinoxe, vous vous en souvenez) et culminer de moins en moins haut à midi. Et, joie pour ceux et celles qui aiment les étoiles, les jours vont raccourcir et les nuits rallonger.

Et puisque nous parlons de l'été, admirez les nouvelles constellations qui arrivent, en vous aidant par exemple d'une carte.
http://www.leguideduciel.net/ephemerides/cartesduciel.php
Les étoiles estivales se lèvent de plus en plus tôt le soir, conduites par notre fière ARCTURUS. La figure stellaire la plus connue, qui se montre en début de nuit, est le fameux TRIANGLE D'ÉTÉ, immense triangle isocèle dessiné par Véga (de la Lyre, le petit losange), Deneb (du Cygne, la grande croix) et Altaïr (de l 'Aigle, en forme de V majuscule). Voir par exemple
http://www.dustbunny.com/afk/constellations/cygnus/cygnusmap.gif
Amusez-vous à remarquer combien les couleurs des étoiles sont différentes. Cette couleur est un reflet de leur température. Une étoile rouge est moins chaude qu'une étoile bleue ou blanche. Une étoile plutôt jaune, comme Arcturus, a une température intermédiaire.

Bonnes nuits sous les étoiles
Christian