Page d'accueil du site
de Christian Magnan

 
Le ciel du mois (par Christian Magnan)
 

LIENS


Page d'accueil du GRAAL


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)

aide à la connexion


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


ANPCNE : Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes


 

Le ciel de juillet 2010

au jour le jour

le chiffre du mois

version imprimable du mois en cours   imprimante
Archives :

Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre| décembre
Le ciel de 2008 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | début décembre | décembre
Le ciel de 2009 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet| août| septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2010 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin

soleil
La surface du Soleil

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

Depuis le 21 juin les nuits rallongent: leur durée va augmenter d'une heure en ce mois de juillet. À nous d'en profiter pour admirer les merveilles du ciel.

Ce mois sera peut-être pour certains l'occasion de découvrir la beauté fantastique d'un ciel exempt de pollution lumineuse. Il y a encore en France quelques endroits suffisamment éloignés des lumières industrielles et domestiques pour offrir ce spectacle maintenant si rare d'un ciel tout simplement étoilé. Ce bulletin part de Montpellier et dans les Cévennes pas si lointaines on peut se régaler de nuits illuminées d'une profusion d'astres. Tout le bien que je vous souhaite c'est de trouver en cette période de l'année souvent accompagnée de déplacements le lieu d'observation idéal, quitte à faire un détour ou à programmer un circuit de découverte astronomique. N'oubliez pas non plus en cette saison de vous renseigner sur les soirées d'observation organisées partout en France par des clubs d'astronomes amateurs: une visite du ciel qui vous permettra de découvrir ses plus beaux trésors et d'utiliser des télescopes. Les mois d'été sont propices à l'observation sur couverture Pour profiter au mieux du ciel dans toutes les directions sans risquer le torticolis, le plus commode est de s'allonger par terre ou de s'installer sur une bonne chaise longue. N'oubliez pas que les nuits d'été peuvent être fraiches et que la couverture peut aussi servir... à se couvrir. Le simple spectacle de milliers d'étoiles peut largement suffire à faire notre bonheur, sans qu'il soit nécessaire de se servir d'un instrument.

Le motif le plus spectaculaire du ciel d'été est la fameuse VOIE LACTÉE, qui traverse tout le ciel en culminant en milieu de nuit. Elle part du sud, dans la constellation du SAGITTAIRE, près de celle du SCORPION dont l'étoile principale ANTARÈS doit son nom (en grec, rivale de Mars, Arès dans la mythologie grecque) à sa teinte rouge caractéristique. La Voie Lactée dessine dans cette région une multitude de volutes et d'amas faisant penser à de véritables nuages d'étoiles. Puis elle se poursuit vers le zénith en passant par la constellation de l'AIGLE dessinant un V majuscule dont l'une des branches porte l'étoile principaleALTAÏR. Elle se sépare en deux branches dans la grande croix de la constellation du CYGNE, d'étoile principale DENEB pour arriver dans CASSIOPÉE, cette constellation bien reconnaissable au nord grâce à sa forme de W. Une paire de petites jumelles légères à porter peut aider à voir plus de détails dans ces configurations multiples et surtout permettent de voir un nombre encore plus considérable d'étoiles. La richesse insoupçonnée du ciel est merveilleuse à découvrir et à admirer.

Qu'est-ce que la Voie Lactée? On ne le sait que depuis les observations du ciel à l'aide de la lunette astronomique conçue par Galilée il y a quatre cents ans. Grâce au grossissement de son instrument notre astronome a découvert que l'aspect laiteux de ce grandiose ruban de lumière venait d'une accumulation d'étoiles si proches les unes des autres que l'œil était incapable de les séparer. Ce chemin du ciel nous conduit en fait aux portes de l'Univers car il matérialise la Galaxie que nous habitons, un univers-île parmi des milliers de milliards d'autres. Nous voyons notre galaxie de l'intérieur (forcément!) et comme elle a la forme d'une immense roue la densité d'étoiles que nous percevons dépend de la direction que nous visons. Si nous regardons cette roue cosmique par la tranche notre ligne de visée rencontre beaucoup d'étoiles, au point qu'elles se confondent en une trace nébuleuse, celle de la Voie Lactée. Au contraire dans la direction perpendiculaire, celle de l'axe autour duquel tourne notre roue cosmique (et les lecteurs fidèles de ce bulletin savent que cet axe pointe vers la Chevelure de Bérénice), la densité d'étoiles est plus faible de sorte que les étoiles sont vues séparées les unes des autres.

En ajoutant la merveilleuse étoile VÉGA qui éclate de lumière haut dans le ciel à DENEB et ALTAÏR déjà citées, nous fermons le fameux TRIANGLE D'ÉTÉ qui constitue un précieux repère. Véga est accompagnée d'un petit parallélogramme constituant la constellation de la Lyre et si vous regardez la constellation aux jumelles vous remarquerez la présence d'une étoile double (epsilon de la Lyre) non loin de Véga. La GRANDE OURSE s'incline vers le nord en entraînant lentement ARCTURUS et son immense cerf-volant du BOUVIER.

Côté planètes VÉNUS étincelle toujours le soir mais s'abaisse sur l'horizon. MARS continue à se rapprocher de SATURNE et en sera séparé par moins de deux degrés le SAMEDI 31 JUILLET 2010 mais le trio reste bas et un peu noyé dans les lueurs du crépuscule (à voir aux jumelles).

C'est la planète JUPITER qui occupe une place de premier rang en deuxième partie de nuit. Son éclat intense (avec une magnitude de -2,7 en fin de mois) permet de l'identifier sans hésitation au-dessus de l'horizon sud-sud-est. Si vous possédez un petit instrument pointez ce merveilleux monde de quatre satellites gravitant autour de leur planète géante.

La LUNE nous offre comme chaque mois le spectacle de ses rencontres avec les planètes ou les étoiles. Les SAMEDI 3 et DIMANCHE 4 JUILLET au matin le Dernier Quartier croise JUPITER. Le JEUDI 8 JUiLLET à l'aube un beau croissant jouxte l'amas des PLÉIADES (à regarder aux jumelles car la scène se joue non loin de l'horizon). Le soir des MERCREDI 14, JEUDI 15 et VENDREDI 16 JUILLET le croissant lunaire passe successivement au-dessous de VÉNUS, MARS et SATURNE. Puis la Lune se retrouve pour la deuxième fois du mois au-dessus de JUPITER le SAMEDI 31 JUILLET au matin.

Le DIMANCHE 11 JULLET 2010 à 21 heures se produit une éclipse totale de Soleil, invisible en Europe puisque l'ombre lunaire ne rencontrera que quelques îles du Pacifique (dont l'île de Pâques). Si je signale quand même cet événement c'est que je trouve qu'il a une dimension planétaire, par l'intensité émotionnelle exceptionnelle dont il est porteur, et qu'à l'heure d'Internet tou-te-s les terrien-ne-s peuvent le vivre ensemble. Restons branchés à cette date sur les sites astronomiques susceptibles de nous faire partager des images, comme http://www.spaceweather.com/

Signalons encore sur Internet le passage de la COMÈTE 2P/Encke au voisinage du Soleil le SAMEDI 31 JULLET, un événement qui sera visible sur les images transmises par le coronographe LASCO C3 de la sonde SOHO, à l'adresse
http://soho.nascom.nasa.gov/data/realtime-images.html
La comète sera à ce moment-là dans l'amas de la Crèche, lequel pourra être suivi dans le champ du coronographe LASCO C3 depuis le jeudi 22.

Enfin au chapitre des engins spatiaux de beaux passages de la station spatiale internationale sont visibles au-dessus de l'Europe la première quinzaine de juillet. Les horaires sont toujours consultables sur
http://www.heavens-above.com/
L'observation de l'ISS vous permettra d'étonner vos ami-e-s de votre science, de vous étonner vous-même et de réviser l'échelle des magnitudes en vérifiant qu'un passage à -3,4 est bien plus brillant qu'un passage à -0,6.

LE CHIFFRE DU MOIS: 10 puissance 80, ou 1E80 en notation de calculette. C'est l'un des plus grands nombres physiques, sinon le plus grand. Il représente l'ordre de grandeur du nombre d'atomes dans l'Univers. Si ces atomes étaient répartis uniformément dans l'espace, ce que supposent les modèles d'univers utilisés pas les cosmologistes, l'Univers en contiendrait moins d'un par mètre cube. C'est dire s'il est globalement vide. Mais c'est dire aussi que l'univers théorique est bien loin de l'Univers réel, qui se présente lui sous forme de condensations et de structures extrêmement compactes en comparaison puisque le Soleil par exemple contient non pas 1 mais 10 puissance 30 atomes par mètre cube. Si, si, c'est vrai

Bonnes nuits sous les étoiles
Christian

JUILLET 2010 AU JOUR LE JOUR
Le soir à l'ouest: l'éclatante Vénus (s'abaissant tout de même sur l'horizon); à ne pas confondre avec la Jupiter du matin
Le matin à l'est: Jupiter dans sa royale majesté; à ne pas confondre avec la Vénus du soir
Le soir: le triangle d'été (Véga, Deneb, Altaïr) de plus en plus haut dans le ciel
La nuit: la Voie Lactée traverse le ciel du sud au nord
Du jeudi 1 au mercredi 14: beaux passages de la station spatiale internationale
Samedi 3 et dimanche 4 au matin: le croissant de Lune surplombe Jupiter
Du mercredi 7 au samedi 10: le croissant lunaire du matin; près des Pléiades le jeudi 8
Dimanche 11: Nouvelle Lune et éclipse totale de Soleil visible dans le Pacifique
Du mercredi 14 au vendredi 16: le croissant de Lune du soir; en-dessous de Vénus le 14, de Mars le 15 et de Saturne le 16
Jeudi 22: l'amas de la Crèche entre dans le champ LASCO C3 du satellite SOHO et reçoit le samedi 31 la visite de la comète Encke
Lundi 26: Pleine Lune
Samedi 31: le soir conjonction entre Mars et Saturne formant avec Vénus un triangle très pointu
Samedi 31: passage de la comète 2P/Encke dans le champ LASCO C3 du satellite SOHO

 

 

   

Mes sources d'information