Page d'accueil du site
de Christian Magnan

 
Le ciel du mois (par Christian Magnan)

Nota : si vous désirez mettre ce "ciel du mois" en favori utiliser l'adresse
http://www.lacosmo.com/lecieldumois/lecieldumois.html
La page ainsi adressée vous redirigera automatiquement vers le mois en cours  

LIENS


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)

aide à la connexion


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


ANPCNE : Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes



Un astronome professionnel retrace pour vous le cheminement patient de la pensée scientifique moderne, vous guide dans une visite grandiose de l'Univers, vous raconte la folle histoire des étoiles et vous révèle la place de l'espèce humaine dans un cosmos qui ne l'attendait pas.

L'auteur se permet en outre de dénoncer les graves dérives conceptuelles d'une science contemporaine courant à sa perte sous l'effet d'un productivisme effréné.

Voici un ouvrage unique en son genre qui vous donnera à penser!

 

couverture

Paru en juin 2014

Édité par Guillaume Cannat (amds-edition)
Disponible en commande immédiate
dédicace possible de l'auteur

L'image de couverture représente l'éclipse totale de Soleil du 11 juillet 2010 à l'île de Pâques (cliché de Guillaume Blanchard)


Allez observer le ciel


à l'observatoire d'Aniane



Le ciel de juillet 2016

au jour le jour

le chiffre du mois

version imprimable du mois en cours pour apposer sur son frigo   imprimante
Archives :

Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre| décembre
Le ciel de 2008 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | début décembre | décembre
Le ciel de 2009 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet| août| septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2010 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin| juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2011 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2012 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2013 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2014 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2015 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2016 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin

Mars
Carte de la pollution lumineuse à l'échelle du monde

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

Ce mois de JUILLET 2016 peut vous donner envie de prolonger des soirées une fois la nuit tombée et vous faire découvrir à l’occasion de déplacements de vacances dans des endroits protégés de la pollution lumineuse l’incroyable profusion d’étoiles. À vous d’en profiter, en privé ou dans des clubs d’astronomie, spécialement prêts à vous accueillir en cette période !

Les belles planètes qui nous ont charmés en juin ne sont plus au mieux de leur forme mais on pourra encore observer la géante JUPITER flanquée de ses quatre satellites,  bien visible grâce à son bel éclat sur l’horizon ouest au crépuscule. À noter en particulier pour la beauté du spectacle le passage du CROISSANT DE LUNEd’un côté à l’autre de la planète les soirs du VENDREDI 8 ET SAMEDI 9 JUILLET. La splendeur de la lumière cendrée sur la Lune est remarquable à travers des jumelles qui feront ressortir la rotondité du globe lunaire. Le samedi vous pourrez découvrir sur la gauche du croissant l’étoile Zavijava (de la Vierge) que nous citons souvent car elle se situe sur l’écliptique et reçoit donc la visite des astres du système solaire.

MARS brille encore de sa magnifique couleur rouge-orangée au sud-sud-ouest  en début de nuit mais sa hauteur va diminuer à cause de l’inclinaison défavorable de l’écliptique, cette zone sur laquelle se déplacent Lune et planètes. SATURNE subit la même punition mais ses anneaux restent visible dans des instruments suffisamment puissants de sorte que la planète constituera souvent le clou des séances d’observation. Retenez les soirs du JEUDI 14 AU SAMEDI 16 qui verront les deux planètes accueillir la Lune gibbeuse croissante et décoreront le ciel au milieu des feux d’artifice de la fête nationale.

Terminons le tour mensuel de la Lune par sa prestation matinale du VENDREDI 29 qui verra le croissant lunaire orné de sa mystérieuse lumière cendrée aborder l’amas des Hyades. C’est à suivre à l’aube, une heure et demie avant le lever du Soleil (ce qui nous met vers 5h à Montpellier).

La surprise du mois est le retour de VÉNUS dans le ciel du soir. La planète souffre du même mal que ses sœurs, l’inclinaison de l’écliptique la forçant à rester au ras de l’horizon. Ce n’est qu’en automne prochain que nous la verrons prendre de l’altitude. Cependant la puissance de son éclat permet de la repérer dans les lueurs crépusculaires après le départ du Soleil sur l’horizon ouest-nord-ouest. C’est le SAMEDI 16 au soir que MERCURE vient la rejoindre pour former avec elle une étonnante double planète. Cependant l’observation de cette conjonction serrée (les deux astres seront à un demi degré l’un de l’autre) est difficile à cause du manque de transparence de l’atmosphère dans les couches proches de l’horizon, surtout en été. Pour optimiser les chances de réussite il sera bon de chercher une atmosphère plus limpide en prenant de l’altitude.

Redécouvrons ensemble les étoiles d’été. Essayez d’abord de trouver le nord, non pas en cherchant l’étoile polaire, car elle est difficile à trouver (!),  mais en vous orientant à partir des données géographiques du lieu en ayant repéré par exemple de quel côté le Soleil se couche. En tournant le dos au nord le sud est face à vous, l’est à gauche (c’est là que les étoiles se lèvent) et l’ouest à droite. Bien. La première étoile à apprendre est ARCTURUS, tout de même la plus brillante du ciel boréal avec une magnitude de 0, et la plus facile à identifier selon moi car elle se situe pile dans le prolongement de la queue de la casserole de la Grande Ourse, une constellation que vous devez connaître et qui culmine haut dans le ciel en cette saison vers le nord-ouest. Arcturus est l’étoile principale de la constellation du Bouvier dont le dessin rappelle un immense cerf-volant coiffé d’une couronne d’étoiles assez brillantes qui a mérité le statut de constellation, la COURONNE BORÉALE. Selon une hypothèse séduisante en apparence mais discutable le nom Arcturus viendrait du grec ancien Arktoûros signifiant "le gardien des ours" en raison de sa proximité avec la Grande Ourse et la Petite Ourse. C’est cette Petite Ourse, dont le dessin est difficile à repérer, qui a l’honneur de porter l’ÉTOILE POLAIRE située pour sa part dans le prolongement des deux étoiles arrière de la Grande Ourse, celles qui délimitent le côté de la Casserole opposé à sa queue. L’axe de rotation de la Terre pointe vers la Polaire de sorte que tout le ciel semble pivoter autour d’elle.

Puis révisons notre Triangle d’été, déjà cité les mois précédents, mais qui trône désormais à bonne hauteur dans le ciel. VÉGA est cette étoile blanc-bleuté aussi brillante qu’Arcturus située plein est en début de nuit, accompagnée du petit losange régulier de la LYRE. Plus vers l’est on trouve DENEB sommet de la grande croix du CYGNE. À l’autre extrémité de la croix se situe ALBIRÉO, la plus belle étoile double du ciel, que ne manqueront pas de vous montrer les astronomes amateurs. Admirez ensuite plus bas le V majuscule de la constellation de l’AIGLE dont l’étoile principale ALTAÏR termine le Triangle d’été. Cette grande figure céleste culmine en seconde partie de nuit et mérite qu’on la reconnaisse.

Enfin une dernière observation (verbale) pour la route : le lundi 4 juillet passe au point le plus éloigné du Soleil sur son orbite elliptique (on parle d’aphélie). Comme quoi ceux qui pensent qu’en été le Soleil est plus près de la Terre devront réviser leur position.

LE CHIFFRE DU MOIS : cent mille.100 000 années de lumière, c’est en gros le diamètre de la Voie Lactée. C’est en déterminant la distance de la nébuleuse d’Andromède et en la trouvant supérieure à cette valeur (avec un nombre de l’ordre de 2 à 3 millions d’années de lumière) que Hubble put conclure qu’elle constituait une galaxie isolée semblable à la nôtre. En 1924 l’humanité apprenait que l’Univers était constitué de galaxies.

Bonnes nuits sous les étoiles
Christian

JUILLET 2016 AU JOUR LE JOUR
Toutes les nuits : saurez-vous repérer les astres les plus brillants ? Mars, Saturne, Arcturus, Véga,  Deneb, Altaïr ? Et Jupiter qui va se coucher ?
Vendredi 1er et samedi 2 : le croissant lunaire du matin
Samedi 2 : à 2 heures ce sera le milieu de l’année ;)
Lundi 4 : Nouvelle Lune et nuits plus noires autour de cette date ; la Terre à l’aphélie
Du mercredi 6 au dimanche 10 : le croissant lunaire du soir
Jeudi 7 : Mercure passe derrière le Soleil et va devenir astre du soir
Vendredi 8 et samedi 9 : le croissant lunaire du soir passe d’un côté à l’autre de Jupiter (à ne pas manquer) ; samedi l’étoile à gauche du croissant est Zavijava
Du jeudi 14 au samedi 16 : la Lune vogue de Mars à Saturne
Samedi 16 : conjonction serrée au crépuscule entre Vénus et Mercure à l’ouest-nord-ouest (observation difficile)
Mardi 19 : Pleine Lune à 24h58
Du jeudi 28 au dimanche 31 : le croissant lunaire du matin
Vendredi 29 : à l’aube, un joli croissant de Lune orné de sa lumière cendrée déboule dans l’amas des Hyades


   

Mes sources d'information