Page d'accueil du site
de Christian Magnan

 
Le ciel du mois (par Christian Magnan)
 

LIENS


Page d'accueil du GRAAL


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


 

Le ciel d'août 2008

version imprimable du mois en cours   imprimante
Archives :

Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre| décembre
Le ciel de 2008 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet

eclipse de lune
Éclipse partielle de Lune

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

Les étoiles filantes d'août, une éclipse partielle de Lune, la planète Jupiter toujours royale: voilà un menu estival alléchant.

Les personnes parties observer l'ÉCLIPSE TOTALE DE SOLEIL du 1er AOÛT 2008 en Sibérie ou en Mongolie doivent être fébriles à un jour de l'événement exceptionnel qui les attend. Comment participer de loin à cette sorte de cérémonie planétaire ? On peut essayer de se connecter en direct à des webcams prévues à cet effet, suivre les informations et récupérer dès que possible des photos. On peut trouver des détails sur les circonstances de l'éclipse et les retransmissions en direct sur la page
http://pagesperso-orange.fr/pgj/eclipse/ec010808.htm
La ville de Novosibirsk (troisième ville de Russie) est en plein sur la ligne de centralité et propose une retransmission du phénomène sur
http://novosibirskguide.com/eclipse-2008/live-broadcasting/
En ce point l'éclipse totale a lieu entre 10h44 et 10h46 UTC (notre heure civile est UTC+2 ce qui la met à 12h45) mais le premier contact entre la Lune et le Soleil a lieu une heure avant, à 9h41 UTC.
Pour des photos, farfouillez sur le web, il sera facile d'en trouver par la suite, et notamment (je pense) sur le fameux site "spaceweather" consacré aux relations Terre-Soleil
http://www.spaceweather.com/

Je gage que plusieurs photos vont montrer en plus du disque occulté et de la couronne à la beauté indescriptible la présence de la planète Mercure, qui sera située à 3° du Soleil. Vous pouvez d'ailleurs suivre en ce moment le cheminement de Mercure à travers le champ du coronographe de la sonde SOHO
http://soho.nascom.nasa.gov/data/realtime/c3/512/
où elle apparaît comme un point très brillant parmi les étoiles (elle quitte le champ le 6 août).

Enfin, vivons avec notre temps, vous pouvez visualiser le trajet de l'éclipse sur GoogleEarth en téléchargeant le fichier créé par Xavier Jubier à l'adresse suivante
http://xjubier.free.fr/en/site_pages/SolarEclipsesGoogleEarth.html
Je ne vous dis qu'une chose : le jouet est génial. En plus vous avez les éclipses passées (par exemple l'éclipse totale de ma jeunesse du 15 février 1961) ou à venir.

Comme une éclipse totale de Soleil n'est visible comme telle que sur une bande étroite, ici d'environ trois cents kilomètres de large, que verrons-nous en France ? Pas grand chose sauf tout de même pour les habitants du nord du pays, qui pourront observer une petite échancrure dans le disque solaire. C'est l'occasion de rappeler encore qu'il ne faut pas regarder le disque solaire directement, ni à l'œil nu, ni à plus forte raison à travers un instrument. Il faut impérativement se munir de lunettes d'éclipse, ou d'un filtre spécial (par exemple des feuilles de mylar). Pour savoir si une éclipse partielle est visible dans votre ville, consultez le site de l'IMCCE de Paris
http://www.imcce.fr/page.php?nav=fr/ephemerides/phenomenes/eclipses/soleil/html/aout2008_generalite.php
et notamment la carte que j'ai chargée ici
http://www.graal.univ-montp2.fr/images/aout2008_france.jpg
Vous constaterez qu'à Lille le disque solaire sera entamé à 10,5% de sa surface, à Paris à 6,4% et à Metz à 7,8%.
Une retransmission en direct de l'éclipse partielle sera proposée depuis Grimbergen en Belgique
http://www.mira.be/node/645
avec un degré d'obscuration de 11,5%.

Si le saut qualitatif du spectacle entre une éclipse partielle et une éclipse totale de Soleil est tel qu'il n'y a visuellement aucun rapport entre les deux, il en va autrement des éclipses de Lune, pour lesquelles la phase précédant la totalité (et qui correspond donc à une éclipse partielle) donne l'idée du phénomène de totalité. C'est pour cette raison que je vous invite à profiter de l'ÉCLIPSE PARTIELLE DE LUNE du SAMEDI 16 AOÛT 2008, parfaitement visible en France, et lors de laquelle la Lune sera obscurcie à 85% de sa surface. Voir les détails sur ce lien
http://pagesperso-orange.fr/pgj/lune160808.htm
Contrairement à une éclipse de Soleil, l'éclipse de Lune sera démocratiquement partielle pour tous.

Une éclipse de Lune se produit au même instant pour tous les terriens. Elle est donc visible par ceux qui
ont la Lune dans leur ciel à ce moment-là. Les horaires de celle du 16 août (commodes en France !) sont les suivants :
Entrée dans l'ombre de la Terre : 21h35
Maximum de l 'éclipse : 23h10
Sortie de l'ombre : 0h44
A Montpellier la Lune se lève ce jour à 20h36 et passe au plus haut sur l'horizon vers 1h du matin.

Redisons ce qui se passe sur la Lune. En un lieu donné les sélénites voient la Terre occuper une position quasiment fixe dans le ciel. Cette Terre présente en revanche des phases sur un mois et le 16 août les sélénites voient une "Nouvelle Terre", c'est-à-dire les points du globe qui sont dans la nuit. Évidement cette Terre tourne et les sélénites regardent donc défiler méridien après méridien les endroits du globe terrestre qui d'un côté entrent dans la nuit et de l'autre côté en sortent. Le Soleil quant à lui traverse la voûte céleste en quatorze jours environ. Ce samedi 16 août le Soleil va passer derrière le globe terrestre. Pour certains sélénites le globe solaire sera entièrement masqué : ce sont ceux qui habitent les points que nous verrons de la Terre dans la partie obscurcie (éclipsée) de la Lune. Dans les autres lieux, le Soleil ne sera que partiellement masqué : ils correspondront pour nous à la partie brillante du disque lunaire.

Et comme d'habitude, oubliez la théorie et admirez le spectacle, riche en couleurs : vous m'en direz des nouvelles (promis ?). Samedi 16 août, à partir de 21h30.

Deuxième événement marquant de ce mois, les ÉTOILES FILANTES du 12 AOÛT. Comme chaque année à la même date, la Terre traverse une région de son orbite autour du Soleil chargée de poussières microscopiques. C'est en heurtant l'atmosphère de la Terre que ces minuscules particules, de la taille d'un grain de sable, excitent le gaz atmosphérique sur leur trajet en donnant naissance aux traînées lumineuses que nous appelons les étoiles filantes. Le moment le plus favorable pour observer ces filantes est la deuxième partie de nuit, lorsque la portion de Terre d'où nous observons est celle qui est tournée dans le sens du mouvement de la Terre, laquelle fend l'espace à la vitesse incroyable de 30 kilomètres par seconde (soit cent mille km/h). Les maxima d'activité se situent dans les nuits du lundi 11 au mardi 12 août et du mardi 12 au mercredi 13. Vous vous rappelez que ces étoiles filantes du mois d'août s'appellent les PERSÉIDES, du nom de la constellation de Persée d'où elles semblent provenir (par effet de perspective) et qui se situera dans la partie nord-est du ciel. Sortez vos chaises longues et vos couvertures, et ouvrez les yeux dans cette direction : les instrument optiques sont inutiles, et même "nuisibles", car ils réduisent trop le champ de vision.

Attention, la nuit des étoiles filantes ne correspond pas exactement à la "Nuit des étoiles", fêtée par ailleurs dans tout l'hexagone avec des centaines de manifestations ouvertes au public lors du week-end du 8 au 10 août. Mais il est bon de dire que lorsque l'on regarde le ciel, il n'est pas rare d'être surpris par une étoile filante, magique dans son caractère imprévu. Il y a d'autres essaims d'étoiles tout au long du mois.

Enfin la planète JUPITER reste l'astre vedette de ce mois d'août, visible toute la nuit, bien que bas sur l'horizon. N'hésitez pas à ressortir un instrument resté inemployé, à fixer de bonnes jumelles sur un trépied pour observer le ballet des quatre satellites, à profiter d'occasions d'observation auprès d'amis astronomes amateurs, quitte à provoquer ces occasions. Parce qu'elle le vaut bien

Comme le mois dernier, je vous souhaite de pouvoir profiter d'un déplacement estival pour découvrir un ciel exempt de pollution lumineuse, qui vous permettra de retrouver les étoiles que notre époque fait disparaître sous les lumières artificielles envahissantes. Un simple ciel étoilé, constellé de centaines d'étoiles, est le plus beau spectacle astronomique que vous puissiez vous offrir. Dans nos régions, les Causses, le Larzac ou l'Aigoual peuvent constituer des buts de balades nocturnes inoubliables (et pourquoi pas pour la nuit des filantes ?). En particulier le ciel de l'horizon sud, avec le Scorpion et le Sagittaire, dans la direction du centre de la Voie Lactée, est d'une richesse étonnante (à laquelle s'ajoute en ce moment le diamant de la planète Jupiter). À partir du Sagittaire la Voie Lactée déroule son chemin sur la voûte céleste pour atteindre le Cygne et les constellations de Cassiopée et de Persée et contient des dizaines d'objets remarquables.

Bonnes nuits sous les étoiles
Christian
   

Mes sources d'information