Page d'accueil du site
de Christian Magnan

Le ciel du mois (par Christian Magnan)

LIENS


Page d'accueil du GRAAL


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


 

Le ciel de septembre 2007

version imprimable du mois en cours   imprimante
Archives :

Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août |

planète Mars
Des tempêtes de sable
sur la planète Mars

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

Que vous soyez du matin ou du soir, comme on dit, c'est le ciel qui décide. Et en ce mois de septembre 2007, c'est plutôt le matin que les étoiles nous donnent rendez-vous, avec (i)  le retour de VÉNUS et sa montée spectaculaire au-dessus de l'horizon, (ii) le début de la période d'observation de la planète MARS dans sa marche triomphale (!) vers son opposition de Noël et (iii) quelques CROISSANTS matinaux d'une Lune cendrée à point.

C'est la LUNE qui nous servira de guide en début de mois, du LUNDI 3 AU MERCREDI 5 SEPTEMBRE. Après le flop météorologique du mois dernier et l'impossibilité qui en est résultée de suivre l'occultation tant attendue des Pléiades par la Lune (et avant une séance d'occultation de rattrapage le 27 octobre prochain) la Lune parade juste à côté du groupe scintillant des PLÉIADES le lundi 3 au matin. Pour mieux apprécier le spectacle il est conseillé d'utiliser des jumelles afin de faire ressortir les pépites stellaires autrement noyées dans la lumière d'une Lune à son dernier quartier. Les nuits suivantes du mardi 4 et mercredi 5 septembre la Lune passera d'un côté à l'autre de la rougeoyante planète MARS, dont vous pourrez admirer l'éclat grandissant. Vous pourrez constater aussi à cette occasion combien la planète rouge dépasse maintenant en luminosité l'étoile ALDÉBARAN de la constellation du Taureau (avec le V que dessine l'amas des Hyades). Toujours remarquablement brillante sur la gauche, vers le nord-est, l'étoile CAPELLA attire immanquablement le regard, à l'un des sommets de l'hexagone de la constellation du COCHER. Avant l'aube la constellation d'ORION se lève majestueusement, encore penchée sur l'horizon. Les constellations d'hiver vont apparaître de plus en plus tôt au long des jours (en gros deux heures gagnées par mois) pour trôner dans quelques mois dans le ciel du soir.

La planète MARS justement va voir sa luminosité et son diamètre apparent augmenter au cours du mois en franchissant les barres symboliques de la magnitude 0 et des 10 secondes d'arc. Elle se lève vers minuit et culmine à plus de 60° au-dessus de l'horizon sud-est en fin de nuit. La période favorable à son observation débute. À l'oeil nu la présence de cette perle rouge dans ce coin de ciel riche en étoiles brillantes est un vrai bonheur. Si vous avez accès à un instrument il sera intéressant de remarquer la phase gibbeuse de la planète.

Comme vous vous en souvenez, la planète VÉNUS présente aussi des phases. Elles sont encore plus marquées que celles de Mars puisque l'astre peut passer entre le Soleil et la Terre (alors que Mars ne le peut pas puisqu'il est plus éloigné du Soleil que la Terre) et prendre de ce fait forme de croissant. De bonnes jumelles placées sur un trépied (ou mieux un petit instrument) vous montreront que la planète commencera le mois sous forme d'un mince croissant effilé pour le finir en ayant grossi en largeur mais diminué en hauteur. La planète est éblouissante. Elle atteint la magnitude -4,6 en cours de mois et mérite vraiment que nous allions l'admirer TOUS LES MATINS DU MOIS. Vous la trouverez sans aucune difficulté à l'est avant le lever du Soleil. Le côté spectaculaire de la scène est de voir la planète monter en hauteur jour après jour à une vitesse impressionnante. En fin de mois elle précède le Soleil de trois heures et demie et se situe à presque 40° au-dessus de l'horizon.

Le rendez-vous à signaler tout spécialement est celui du DIMANCHE 9 SEPTEMBRE au matin, lorsque notre Vénus sera rejointe par un splendide CROISSANT DE LUNE plein de lumière cendrée. Un mince croissant lunaire et sa fantomatique lumière cendrée à côté d'une Vénus radieuse forment un spectacle qui me comble toujours. La veille, le SAMEDI 8, vous aurez pu voir un croissant un peu plus épais arriver dans les parages de Vénus et vous donner envie de revenir. La Lune passe d'ailleurs ce samedi matin tout près de  L'AMAS DE LA CRÈCHE en fournissant à ceux ou celles qui ne savent pas où il se trouve un repère pour observer ce joli petit groupe d'étoiles. Enfin il y a un défi à relever le MATIN DU LUNDI 10 SEPTEMBRE, celui d'arriver à saisir au ras de l'horizon est un croissant lunaire extrêmement fin acccompagné sur sa gauche de la planète Saturne et de Régulus. Des jumelles sont vivement recommandées pour observer dans les meilleures conditions la majestueuse descente de la Lune au cours de ces trois fins de nuit.

L'observation de la planète JUPITER, l'astre le plus brillant du ciel du soir, est défavorisée ce mois-ci par sa faible hauteur au-dessus de l'horizon sud-sud-ouest mais la géante reste l'objet le plus abordable pour des débutant-e-s. Le suivi du ballet de ses quatre "lunes", pétillantes perles célestes, est un vrai régal pour les yeux. Il faut toutefois vite profiter des soirs propices car les conditions d'observation vont continuer à se dégrader au cours du mois.

Le mois dernier je signalais l'éclipse totale de Lune du 28 août 2007 dont vous pouvez voir sur la page
http://www.spaceweather.com/eclipses/gallery_28aug07.htm
des photos à vous couper le souffle. C'était apparemment une très belle éclipse!
Souvent les éclipses vont par série de deux ou trois, car si la Lune est située au voisinage du plan dans lequel se déplace le Soleil "apparent", elle y reste pendant quelques semaines en produisant (ou en subissant) des éclipses. La période présente fin août/début septembre ne déroge pas à la règle puisqu'après l'éclipse du 28 août se produira le jour de la nouvelle lune du MARDI 11 SEPTEMBRE 2007  une ÉCLIPSE PARTIELLE DE SOLEIL VISIBLE EN AMÉRIQUE DU SUD (un bonjour transatlantique à ceux et celles qui là-bas lisent ce message!). A Buenos-Aires l'éclipse commence à 10h42 en temps universel et passe par sa phase maximale à 11h49 (soit 7h42 et 8h49 en heure locale). Les heures de l'éclipse sont données ici
http://sunearth.gsfc.nasa.gov/eclipse/OH/LC/LC2007-2.html
et les décalages horaires par exemple ici
http://www.horlogeparlante.com/

Enfin le 23 septembre 2007 à 11h51 marquera l'ÉQUINOXE DE SEPTEMBRE, amenant l'automne dans l'hémisphère Nord et le printemps dans l'hémisphère Sud. Le Soleil se lèvera exactement à l'est et se couchera à l'ouest: c'est le jour de repérer cette direction de chez vous. La durée du jour sera égale à celle de la nuit partout dans le monde. Et puis ceux et celles qui habitent sur l'océan
http://www.pixheaven.net/
pourront se régaler de la beauté des grandes marées d'équinoxe et les fêter comme il se doit (on leur fait confiance).

Bonnes nuits sous les étoiles
Christian


PS: enfin, voici un petit cadeau en prime pour "ceux et celles du matin" avec de splendides passages de la station spatiale internationale (ISS) sur la France à partir du 11 septembre. Voir les horaires sur
http://www.heavens-above.com/
mais, je confirme, pas d'ISS pour ceux et celles du soir