Page d'accueil du site
de Christian Magnan

 
Le ciel du mois (par Christian Magnan)

Nota : si vous désirez mettre ce "ciel du mois" en favori utiliser l'adresse
http://www.lacosmo.com/lecieldumois/lecieldumois.html
La page ainsi adressée vous redirigera automatiquement vers le mois en cours  

LIENS


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)

aide à la connexion


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


ANPCNE : Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes



Un astronome professionnel retrace pour vous le cheminement patient de la pensée scientifique moderne, vous guide dans une visite grandiose de l'Univers, vous raconte la folle histoire des étoiles et vous révèle la place de l'espèce humaine dans un cosmos qui ne l'attendait pas.

L'auteur se permet en outre de dénoncer les graves dérives conceptuelles d'une science contemporaine courant à sa perte sous l'effet d'un productivisme effréné.

Voici un ouvrage unique en son genre qui vous donnera à penser!

 

couverture

Paru en novembre 2011

Édité par Guillaume Cannat (amds-edition)
Disponible en commande immédiate
dédicace possible de l'auteur

L'image de couverture représente l'éclipse totale de Soleil du 11 juillet 2010 à l'île de Pâques (cliché de Guillaume Blanchard)


Allez observer le ciel


à l'observatoire d'Aniane



Le ciel d'octobre 2013

au jour le jour

le chiffre du mois

version imprimable du mois en cours   imprimante
Archives :

Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre| décembre
Le ciel de 2008 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | début décembre | décembre
Le ciel de 2009 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet| août| septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2010 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin| juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2011 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2012 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2013 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre

Edwin_Hubble
La comète MacNaught
de 2007

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

Les deux astres les plus brillants du ciel étincellent au firmament, Vénus le soir et Jupiter en deuxième partie de nuit, et nous invitent pendant ces nuits qui rallongent à contempler la voûte céleste. Mais en ce mois au temps facilement perturbé il est bon de savoir profiter des éclaircies !

OCTOBRE 2013 s’ouvre en fanfare le matin du MARDI 1ER avec le magnifique spectacle que nous offre le croissant de Lune rempli de sa féérique lumière cendrée aux côtés de RÉGULUS et de MARS. Les trois astres ainsi réunis forment un grand triangle isocèle haut sur l’horizon est, une heure et demie avant le lever du Soleil (ce qui nous met vers 6h1/4 à Montpellier). La magie de la lumière cendrée, reflet de l’éclat sur le sol lunaire d’une Terre pleine de lumière, est de nous laisser deviner les détails de cette partie de la Lune plongée dans la nuit mais éclairée par la Terre. Elle est aussi de compléter le disque lunaire alors réduit à un croissant de façon à nous révéler la courbure d’une boule à trois dimensions. C’est pour moi l’un des plus beaux spectacles du ciel avec son harmonie de couleurs, d’ombres et de lumières.

La scène est rejouée le matin des MARDI 29 ET MERCREDI 30 OCTOBRE environ deux heures avant le lever du Soleil (ce qui nous met vers 5h1/4 à Montpellier, ce qui est bien tôt car à cause de l’absurde changement d’heure –voir plus loin– le Soleil va se lever du jour au lendemain une heure plus tôt!). Mardi le croissant lunaire brille auprès de Régulus puis descend sur l’horizon mercredi en dépassant la planète Mars tandis que sa lumière cendrée se fait plus prononcée.

Vous qui êtes attentifs aux astres pourrez tirer profit de ces deux rendez-vous martio-lunaires à un mois d’intervalle pour apprécier la rapidité du mouvement apparent de la planète Mars sur le ciel. Tandis que Mars se situe au-dessus de Régulus en début de mois, elle est en dessous en fin de mois, en ayant traversé cette belle CONSTELLATION DU LION. Ce sera le jeu du mois de surveiller ce déplacement de Mars par rapport à Régulus. Vous savez sans doute que c’est à cause de leur mouvement par rapport aux étoiles fixes que l’on a qualifié ces astres vagabonds de "planètes", l’adjectif planêtês voulant dire en grec "qui va çà et là". Cette promenade de la planète rouge dans le champ des étoiles va nous donner l’occasion de jouir d’une magnifique RENCONTRE RAPPROCHÉE ENTRE MARS ET RÉGULUS le MARDI 15 OCTOBRE. Si la distance entre les deux astres est la plus petite ce jour-là on pourra aussi contempler le duo autour de cette date en admirant le contraste entre la pureté du blanc de Régulus et la vivacité de l’orangé de Mars. Remarquable aussi est la similitude d’éclat, l’étoile se trouvant juste un peu plus brillante que la planète. A travers une paire de jumelles vous pourrez isoler le couple du reste du ciel et vous concentrer sur sa beauté. Étoile double du matin donne de l’entrain.

Si vous disposez vous-même (ou autour de vous) d’un instrument astronomique (ou de fortes jumelles) c’est cette mi-octobre que je vous conseille de choisir pour tenter d’observer pour la première fois la COMÈTE ISON, appelée à devenir peut-être la comète du siècle. En effet à cette date son repérage sera facile puisqu’elle se trouvera au voisinage de Mars et Régulus, formant avec ces dernières un étonnant trio (cependant la comète, je le redis, ne sera pas visible à l’œil nu). La comète poursuit sa course de plus en plus folle dans l’espace, va frôler la planète Mars début octobre à une trentaine de kilomètres par seconde (en gros la vitesse de la Terre sur son orbite) et se prépare au grand plongeon autour du Soleil qui, nous l’espérons tous, ne la détruira pas. En position apparente sur le ciel, la comète traverse la constellation du Lion et recevra le mercredi 30 la visite du croissant de Lune. Vers cette date le repérage de la comète devrait devenir possible même dans des instruments modestes. Vous pouvez suivre l’histoire de la comète et découvrir les images de plus en plus nombreuses prises par les astronomes sur la page spéciale tenue par Guillaume Cannat
http://www.leguideduciel.net/lgdc/lgdctextes/lgdc78.php
ainsi que sur le site consacré aux phénomènes du système solaire
http://www.spaceweather.com/

Consommez du JUPITER sans modération. La planète-reine trône au ciel dans toute sa gloire (!) et brille de tous ses feux, haute dans le ciel en deuxième partie de nuit. Elle se lève quatre heures après le Soleil en fin de mois et son éclat ne cesse d’augmenter. C’est la cible idéale des observateurs dotés d’un instrument même modeste, certainement la première à pointer pour qui veut inaugurer sa lunette ou son télescope. Vous serez toujours surpris par la variété des figures engendrées par la ronde des quatre satellites, tantôt regroupés, tantôt dispersés, tantôt symétriquement répartis, tantôt irrégulièrement placés, etc. Et l’éclat de ces petites perles est fascinant. Le disque jovien est remarquable par son aplatissement, dû à l’énorme vitesse de rotation d’une planète qui effectue un tour complet sur elle-même en moins de 10 heures, et présente en outre des détails accessibles comme les bandes nuageuses tropicales de teintes différentes parallèles à l’équateur . Regardez et vous verrez.

Jupiter flâne tout le mois dans les Gémeaux et passe tout près d’une modeste étoile de cette constellation du nom de WASAT, formant avec elle le VENDREDI 4 OCTOBRE une curieuse étoile double, à voir dans des jumelles. Certes le duo est moins spectaculaire que celui formé par Mars et Régulus mais il est très serré, les deux astres affichant une séparation apparente de seulement 0,1°. C’est le VENDREDI 25 ET LE SAMEDI 26 que Jupiter reçoit la visite d’une LUNE à son Dernier Quartier.

Profitons de la présence de Jupiter pour réviser nos étoiles d’hiver, celles qui vont nous émerveiller dans les mois à venir. On parle couramment à ce sujet de l’HEXAGONE D’HIVER(il y a bien le Triangle d’été et le Losange de printemps…). Comme tout hexagone honnête il s’appuie sur six étoiles, lesquelles appartiennent à six constellations différentes. Partant du voisinage de Jupiter et en tournant dans le sens des aiguilles d’une montre, notre hexagone réunit Pollux des Gémeaux, Capella du Cocher, Aldébaran du Taureau, Rigel d’Orion, Sirius du Grand Chien et Procyon du Petit Chien. Si vous hésitez, aidez-vous éventuellement de cartes du ciel, comme celles du logiciel gratuit de Patrick Chevalley
http://ap-i.net/skychart/
Elles pourront vous être utiles si vous désirez approfondir tel ou tel coin du ciel ou dénicher tel objet.

Si Jupiter est bien l’éblouissant roi de la nuit,VÉNUS est la reine incontestable de la soirée,  pour peu que les obstacles naturels ne se révèlent pas trop gênants. Notre belle Étoile du soir reste toujours basse sur l’horizon, bien que les conditions d’observation s’améliorent enfin, la planète se couchant plus de deux heures après le Soleil en fin de mois et grimpant un peu dans le ciel. Vénus n’a pas encore sorti le grand jeu : son éclat augmente régulièrement, de façon tout à fait perceptible à l’œil nu. L’astre est parfaitement visible, même en ville à condition que les maisons dégagent un espace dans la bonne direction. Eh oui, dîtes-le autour de vous, c’est Vénus la glorieuse, la deuxième plus proche planète du Soleil (c’est la raison pour laquelle sa position dans le ciel est toujours voisine de celle du Soleil, à l’ouest le soir, à l’est le matin), l’Étoile du Berger, l’Étoile du soir ou l’Étoile du matin selon sa position. Et j’aime bien la façon dont l’appelle Alphonse Daudet : la belle Maguelone. Le 31 octobre Vénus sera à son DERNIER QUARTIER et va s’engager dans sa course vers sa conjonction inférieure, se présentant alors à nous sous forme de croissant de plus en plus fin. Mais cela est une histoire à venir. C’est le MARDI 8 que Vénus recevra la visite d’un CROISSANT DE LUNE de trois jours. Le spectacle devrait être d’autant plus réussi que le croissant sera juste à l’aplomb de la planète. La veille le croissant est déjà là mais moins visible car juste à la hauteur de Vénus et plus fin. Le MERCREDI 16 Vénus se trouvera près d’ANTARÈS du Scorpion et nous pourrons admirer le contraste entre le scintillement orangé de l’étoile et l’éclat du diamant vénusien. À observer au crépuscule sur l’horizon sud-ouest. Aux jumelles vous verrez même une autre petite étoile contre Vénus.

Enfin si l’Hexagone d’hiver se montre le matin il y a une bonne raison de profiter encore du TRIANGLE D’ÉTÉ, tout simplement parce que sa position dans le ciel, sur l’horizon ouest, est plus basse qu’en été de sorte qu’il n’est pas nécessaire de se tordre dangereusement les cervicales pour admirer cette riche région. Ainsi en s’aidant de jumelles il est encore temps de se promener dans la Voie Lactée et de se nourrir d’étoiles.

Une autre curiosité pour la route : la peu spectaculaire mais néanmoins intéressante ÉCLIPSE PARTIELLE DE LUNE PAR LA PÉNOMBRE dans la nuit du VENDREDI 18 AU SAMEDI 19. À sa phase de Pleine Lune notre satellite va passer dans la zone de pénombre de la Terre et ce phénomène se traduira par une légère baisse de luminosité de la partie concernée du disque lunaire, le maximum se produisant à 1h50. Cet assombrissement à peine visible demande pour être détecté un temps bien clair et une observation attentive. Pour comprendre ce qui se passe, le mieux est d’aller sur la Lune. Là la Terre est fixe dans le ciel (eh oui, mais elle continue à tourner sur elle-même!) et c’est le Soleil qui traverse ce ciel en deux semaines (la durée du jour lunaire). Les sélénites vont voir le Soleil passer derrière la Terre (c’est pour eux la Nouvelle Terre). Et certains verront la Terre occulter le Soleil, partiellement seulement, aux endroits que, depuis la Terre, nous verrons assombris.

Sachez enfin que des ÉTOILES FILANTES sont au programme des festivités célestes dans les nuits du MARDI 8 AU JEUDI 10. Il s’agit de l’essaim des Draconides, avec un maximum d’activité dans la nuit du 8 au 9. A surveiller du côté nord dans un ciel avantageusement exempt de Lune.

J’en viens au sujet qui fâche. Le dimanche 27 octobre nous repasserons à l’heure dite d’hiver. Le soir nous allumerons les éclairages une heure plus tôt et gaspillerons de ce fait en un rien de temps les économies réalisées en été. Or si on fait des économies en adoptant l’heure d’été pourquoi ne pas étendre cette stratégie d’économie à l’hiver en conservant toute l’année cette heure dite d’été? Il faut prendre conscience que rester à l’heure d’été (c’est-à-dire à TU+2, temps universel + 2 heures) c’est entériner les horaires adoptés grosso modo par notre société (écoles, commerces, bureaux, etc.), à savoir de 8 à HUIT, comme l’annonce l’enseigne d’une chaîne de magasins de proximité, et se caler sur eux. Les économies maximales seront réalisées si on s’arrange pour que le Soleil nous accompagne le plus longtemps possible durant la journée active. Or le milieu de la journée de 8 à 20 heures étant à 14 heures, il suffit pour cela de caler le midi solaire (milieu de la journée solaire, par définition) à 14 heures, ce qui est exactement la définition de l’heure d’été (TU+2) à la longitude de Greenwich. Au contraire le passage à l’heure d’hiver c’est la double peine. A cause de l’allongement de la durée de la nuit la soirée commence plus tôt (on n’y peut rien) mais à cause du changement d’heure on la fait commencer encore une heure plus tôt (et là on peut éviter).

LE CHIFFRE DU MOIS : 1/1000. La masse de la planète Jupiter est égale au millième de la masse du Soleil, ce qui la met à 2E30 grammes, celle du Soleil étant à 2E33. À elle seule la planète géante a une masse 2,5 fois plus grande que celle de toutes les autres planètes réunies. La masse de la Terre est  0,003 fois plus petite, à 6E27 grammes.

Bonnes nuits sous les étoiles
Christian

OCTOBRE 2013 AU JOUR LE JOUR
Tous les soirs : Vénus la somptueuse ; le Triangle d’été bien placé à l’ouest
Toutes les nuits : Jupiter la magnifique dans les Gémeaux
Tout le mois : Mars traverse la constellation du Lion en s’approchant puis s’éloignant de Régulus
Mardi 1er : le croissant de Lune du matin et sa lumière cendrée près de Mars et de Régulus
Du mardi 1er au vendredi 4 : le croissant du matin
Vendredi 4 : Jupiter en conjonction avec Wasat des Gémeaux
Samedi 5 : Nouvelle Lune (et nuits noires autour de cette date)
Mardi 8 : Vénus sous le croissant de Lune
Du mardi 8 au jeudi 10 : les étoiles filantes de l’essaim des Draconides
Mardi 15 : belle conjonction entre Mars et Régulus ; la comète ISON près de ce duo (instrument nécessaire)
Mercredi 16 : Vénus installé près d’Antarès
Nuit du vendredi 18 au samedi 19 : Pleine Lune ; éclipse partielle de Lune par la pénombre
Vendredi 25 et samedi 26 : le Dernier Quartier près de Jupiter dans l’Hexagone d’hiver
Dimanche 27 : à 3 heures il sera 2 heures
Après le lundi 28 : le croissant de Lune du matin
Mardi 29 et mercredi 30 : le croissant lunaire passe de Régulus à Mars




   

Mes sources d'information