Page d'accueil du site
de Christian Magnan

 
Le ciel du mois (par Christian Magnan)

Nota : si vous désirez mettre ce "ciel du mois" en favori utiliser l'adresse
http://www.lacosmo.com/lecieldumois/lecieldumois.html
La page ainsi adressée vous redirigera automatiquement vers le mois en cours  

LIENS


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)

aide à la connexion


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


ANPCNE : Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes



Un astronome professionnel retrace pour vous le cheminement patient de la pensée scientifique moderne, vous guide dans une visite grandiose de l'Univers, vous raconte la folle histoire des étoiles et vous révèle la place de l'espèce humaine dans un cosmos qui ne l'attendait pas.

L'auteur se permet en outre de dénoncer les graves dérives conceptuelles d'une science contemporaine courant à sa perte sous l'effet d'un productivisme effréné.

Voici un ouvrage unique en son genre qui vous donnera à penser!

 

couverture

Paru en novembre 2011

Édité par Guillaume Cannat (amds-edition)
Disponible en commande immédiate
dédicace possible de l'auteur

L'image de couverture représente l'éclipse totale de Soleil du 11 juillet 2010 à l'île de Pâques (cliché de Guillaume Blanchard)


Allez observer le ciel


à l'observatoire d'Aniane



Le ciel de novembre 2013

au jour le jour

le chiffre du mois

version imprimable du mois en cours   imprimante
Archives :

Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre| décembre
Le ciel de 2008 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | début décembre | décembre
Le ciel de 2009 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet| août| septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2010 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin| juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2011 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2012 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2013 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre

éclipseéclipse
L'éclipse de Soleil du 2 novembre 2013

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

La comète ISON tiendra-t-elle ses promesses ? Voici un mois de NOVEMBRE 2013 plein de suspense mais également riche d'événements parfaitement programmés. À nous de profiter des nuits plus longues de la saison.

Le mois s'ouvre avec un magnifique RAPPROCHEMENT SPICA-LUNE à l'aube du SAMEDI 2 NOVEMBRE. Un splendide croissant de Lune d'une finesse extrême rempli de sa féérique lumière cendrée va passer tout contre l'étoile principale de la Vierge, au point même de l'occulter dans le nord de la France. Dans le Sud le passage de Spica le long du limbe est encore plus spectaculaire. L'observation est un peu délicate car l'événement se produit assez bas sur l'horizon est-sud-est, une heure avant le lever du Soleil (ce qui nous met vers 6h15 à Montpellier), mais il est certain que le spectacle mérite un petit effort. Des jumelles ou un petit instrument sont conseillés pour suivre le mouvement de Spica par rapport au bord du croissant. Magique !

SPICA nous fait entrer dans le vif du sujet, celui du destin de la COMÈTE ISON. En effet le LUNDI 18 au matin, si tout se passe bien pour notre astre chevelu (en grec : komètès), ISON passera tout près de Spica et ce sera le jour rêvé pour découvrir l'objet et la splendeur du panache de sa queue. S'aider là aussi de jumelles pour contrecarrer les lueurs du jour naissant. Ce mois de novembre est le moment de vérité pour la comète. En effet après être passée près de la planète Mars à la mi-octobre ISON fonce vers le Soleil et voit sa surface s'échauffer en libérant poussières et gaz qui vont former la queue. Le danger qu'elle encourt est de se désintégrer sous l'action de la lumière solaire. Ce danger est d'autant plus grand au moment du virage serré qu'elle va effectuer le 28 autour du Soleil qu'elle passe au ras de ce dernier à un petit million de kilomètres de ses couches extérieures. On pourra suivre ce virage dangereux sur le champ du coronographe LASCO C3 de la sonde SOHO, dans lequel elle entrera le MERCREDI 27 du côté ouest. Tirer des plans sur la comète est un exercice difficile, conformément à l'expression consacrée (!) et le plus efficace sera de suivre les informations sur la Toile, notamment sur la page que lui consacre Guillaume Cannat
http://www.leguideduciel.net/lgdc/lgdctextes/lgdc78.php
Des images sont disponibles aussi sur le site spaceweather
http://spaceweather.com

Pour résumer les prévisions concernant la COMÈTE ISON, disons qu'elle sera observable (si…) deux heures avant le lever du Soleil jusqu'au 20, puis à l'aube dans un ciel de plus en plus clair, alors que son éclat augmentera. Il est préférable de la chercher aux jumelles, bien qu'elle puisse devenir visible à l'œil nu à partir de la mi-novembre. Quant à l'étendue et la visibilité de sa chevelure, ce sera la surprise. Les comètes sont fragiles et imprévisibles.

Contrairement aux comètes les phénomènes planétaires à l'échelle du système solaire sont prévisibles à la seconde près, mécanique newtonienne oblige. Ainsi le DIMANCHE 3 NOVEMBRE se produira une ÉCLIPSE HYBRIDE DE SOLEIL, par ailleurs invisible en France mais totale en Afrique équatoriale. L'éclipse est nommée "hybride" car elle commence comme une éclipse annulaire et se poursuit en éclipse totale. En réalité elle n'est pas tout à fait invisible en France car en dessous d'une ligne Arcachon-Narbonne une infime fraction du disque solaire sera occultée par le disque lunaire. L'observation est réservée aux mordus du sud armés d'un instrument parfaitement protégé et motivés pour vérifier qu'entre 13h20 et 14h une échancrure fugace altèrera la rotondité du Soleil. Pour tous les autres, rendez-vous sur la Toile pour des images d'éclipse totale toujours profondément émouvantes.

La planète VÉNUS est encore au rendez-vous, comme le mois dernier, éclatante de lumière, dans le ciel du soir, sur l'horizon sud-ouest. Montrez-la à vos ami-e-s et vos proches : peu de personnes, j'en fais souvent l'expérience en le regrettant, savent de qui il s'agit. C'est l'ÉTOILE DU SOIR, l'ÉTOILE DU BERGER. L'augmentation de son éclat au cours du mois est très riche d'enseignement. Dans le système géocentrique de Ptolémée, il était difficile d'expliquer la variation de cet éclat puisque, tournant autour de la Terre sur un cercle, la planète aurait dû conserver le même diamètre apparent et la même luminosité. Or lorsque Galilée a observé Vénus à travers sa lunette il a remarqué que la surface apparente de la planète variait et de plus présentait des phases. C'était un argument supplémentaire en faveur du système héliocentrique de Copernic, dans le cadre duquel ces phénomènes s'expliquaient immédiatement. En novembre Vénus se rapproche de la Terre en tournant sur son orbite et voit son diamètre apparent augmenter. Cependant, sa fraction éclairée visible de la Terre diminue dans le même temps, exactement de la même façon que la Lune vieillissante se présente sous forme de croissant de plus en plus mince avant la Nouvelle Lune. Deux effets antagonistes agissent sur l'éclat de Vénus : son diamètre apparent augmente, la fraction de sa surface éclairée visible de la Terre diminue. Qui l'emporte ? Bien que plus fin la surface visible du croissant augmente, de sorte que l'éclat de Vénus augmente. Merci Copernic !

Vous pourrez attendre le mois prochain pour observer le CROISSANT DE VÉNUS, soit à travers un petit instrument, soit même à travers le zoom d'un modeste appareil numérique fixé sur un pied. Mais l'observation devient intéressante dès le mois présent puisque Vénus est à son Dernier Quartier en début de mois et nous présente donc la naissance de son croissant. Je vous promets que la contemplation d'un croissant de Vénus est fascinante. Admirez Vénus et pensez que vous contemplez la machinerie du système solaire découverte par les acteurs de la révolution copernicienne, Kepler et Galilée en tête. Les deux soirées du MERCREDI 6 ET DU JEUDI 7 s'annoncent particulièrement remarquables avec la présence d'un fin croissant lunaire empli de son ensorcelante lumière cendrée. Retenez ces deux soirées!

Les ressources du ciel sont inépuisables : JUPITER est en pleine forme et va à la fois augmenter d'éclat et allonger sa durée de présence dans le ciel. Observez Jupiter : c'est l'objet de choix pour les amateurs débutants ou chevronnés. Comme toutes les planètes du système solaire Jupiter tourne autour du Soleil dans le sens inverse des aiguilles d'une montre (le sens "direct") si on le regarde d'au-dessus, ce qui fait que nous le voyons se déplacer sur le ciel (par rapport aux étoiles) de droite à gauche, ou d'ouest en est. Sauf au moment où la Terre rattrape Jupiter sur son orbite et le laisse en quelque sorte en arrière. Dans cette circonstance nous voyons la planète géante inverser son mouvement apparent et amorcer une BOUCLE DE RÉTROGRADATION. C'est le jeudi 7 novembre que Jupiter débutera cette boucle. Son importance pratique est d'annoncer la période d'opposition de la planète, la plus favorable à son observation puisque l'astre est présent dans le ciel toute la nuit et se trouve au plus près de la Terre. L'opposition précise se produira début janvier. Observez encore et encore Jupiter et ses satellites, vous serez toujours étonnés par la variété des configurations des quatre perles entourant leur planète-mère. Par exemple dans la nuit du mardi 5 au mercredi 6, les deux satellites Io et Europe entourent la planète comme si cette dernière s'était fait faire un piercing aux oreilles. À l'œil nu le spectacle de la LUNE surmontée du point éclatant de JUPITER dans la nuit du JEUDI 21 AU VENDREDI 22 est à ne pas manquer. Le ciel est époustouflant cette nuit-là avec ces phares situés très haut dans le ciel sous lesquels scintillent les étoiles d'hiver, dont SIRIUS, à peine moins brillante que Jupiter, et la majestueuse constellation d'ORION. Les Gémeaux CASTOR ET POLLUX regardent la scène d'en-haut et PROCYON, sous la Lune, reste un rien solitaire.

La planète MARS poursuit sa marche vers l'opposition à venir en avril 2014 et les conditions de son observation s'améliorent lentement, se levant de plus en plus tôt chaque nuit et voyant son éclat augmenter. Vous trouverez ce bel astre rougeoyant en deuxième partie de nuit en dessous de la constellation du Lion. Depuis le mois dernier Mars s'éloigne de Régulus, l'étoile la plus brillante du Lion et va poursuivre sa course d'ouest en est pour entrer fin novembre dans la constellation de la Vierge, la même que va traverser la comète ISON. C'est au matin des MERCREDI 27 ET JEUDI 28 NOVEMBRE que la planète rouillée reçoit la visite d'un beau croissant lunaire. Avec la comète en prime, il y aura de quoi voir dans le ciel d'avant l'aube.

Le festival des planètes ne s'arrête pas là. MERCURE, la planète la plus proche du Soleil, nous offre ce mois-ci sa plus belle fenêtre de visibilité matinale de 2013. Vous savez que j'a-do-re cette planète discrètement lumineuse. C'est toujours un bonheur et un étonnement de découvrir cette perle brillante dans les couleurs douces d'un ciel déjà prêt à accueillir le Soleil. Vous la trouverez à l'est-sud-est à partir du 15 novembre, une heure avant le lever du Soleil. Aidez-vous de jumelles pour profiter au mieux du spectacle. Le MARDI 26 NOVEMBRE une surprise nous attend : Mercure est devenue une planète double avec la présence à ses côtés, à 0,3° de distance angulaire, de SATURNE, qui fait ainsi sa rentrée dans le ciel du matin.

LE CHIFFRE DU MOIS : 1. Sur un calendrier cosmique dans lequel on ramènerait l'âge de l'Univers à douze mois, 1 seconde représenterait 400 ans réels. Nous serions le 31 décembre à minuit, l'Univers serait né le 1er janvier à 0 heure et l'Homo Sapiens serait apparu il y a 20 secondes. Nous ne sommes rien à l'échelle cosmique et il devient impossible dans l'état actuel de nos connaissances d'affirmer que l'Univers est fait pour l'Homme.

Bonnes nuits sous les étoiles (et bonne chance pour la comète) !
Christian

NOVEMBRE 2013 AU JOUR LE JOUR
Tous les soirs : Vénus la plus que belle le soir au sud-ouest
Toutes les nuits : Jupiter observable dans des conditions favorables
Le matin en deuxième moitié de mois : Mars, la comète ISON et Mercure
Vendredi 1er : le croissant de Lune du matin
Samedi 2 : le croissant de Lune frôle Spica
Dimanche 3 : éclipse de Soleil (visible de façon anecdotique dans le Sud)
Nuit du mardi 5 au mercredi 6 : Io et Europe en pendentifs près de Jupiter (petit instrument)
Du lundi 4 au vendredi 8 : le croissant lunaire du soir
Mercredi 6 et jeudi 7 : Vénus et le croissant lunaire ; début de la rétrogradation de Jupiter
Jeudi 7 au matin : la comète ISON passe tout près de Zavijava de la Vierge (un moyen de la repérer facilement à l'aide de jumelles)
Dimanche 17 : Pleine Lune, laquelle gênera l'observation de l'essaim d'étoiles filantes des Léonides
Lundi 18 : la comète ISON à côté de Spica ; début de suivi de la comète
Nuit du jeudi 21 au vendredi 22 : Jupiter surplombe la Lune gibbeuse
Mardi 26 : au matin, Mercure juste à côté de Saturne
Mercredi 27 : ISON arrive dans le champ LASCO C3 du satellite SOHO
Mercredi 27 et jeudi 28 : Mars accueille le croissant de Lune
Vendredi 29 et samedi 30 : le croissant lunaire du matin... et la comète

   

Mes sources d'information