Page d'accueil du site
de Christian Magnan

 
Le ciel du mois (par Christian Magnan)

Nota : si vous désirez mettre ce "ciel du mois" en favori utiliser l'adresse
http://www.lacosmo.com/lecieldumois/lecieldumois.html
La page ainsi adressée vous redirigera automatiquement vers le mois en cours  

LIENS


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)

aide à la connexion


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


ANPCNE : Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes



Un astronome professionnel retrace pour vous le cheminement patient de la pensée scientifique moderne, vous guide dans une visite grandiose de l'Univers, vous raconte la folle histoire des étoiles et vous révèle la place de l'espèce humaine dans un cosmos qui ne l'attendait pas.

L'auteur se permet en outre de dénoncer les graves dérives conceptuelles d'une science contemporaine courant à sa perte sous l'effet d'un productivisme effréné.

Voici un ouvrage unique en son genre qui vous donnera à penser!

 

couverture

Paru en juin 2014

Édité par Guillaume Cannat (amds-edition)
Disponible en commande immédiate
dédicace possible de l'auteur

L'image de couverture représente l'éclipse totale de Soleil du 11 juillet 2010 à l'île de Pâques (cliché de Guillaume Blanchard)


Allez observer le ciel


à l'observatoire d'Aniane



Le ciel de novembre 2015

au jour le jour

le chiffre du mois

version imprimable du mois en cours pour apposer sur son frigo   imprimante
Archives :

Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre| décembre
Le ciel de 2008 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | début décembre | décembre
Le ciel de 2009 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet| août| septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2010 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin| juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2011 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2012 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2013 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2014 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2015 : | janvier | février< | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre

Jupiter
Les bandes nuageuses
de Jupiter

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

Le mois dernier nous a donné l’occasion d’admirer à l’aube le magnifique ballet que jouaient les planètes Vénus, Mars, Jupiter parmi les étoiles de la constellation du Lion. Eh bien la fête continue et NOVEMBRE 2015 nous accorde d’autres figures de danse.

Ce mois est placé sous le signe de la planète VÉNUS, qui s’offre à nos yeux le matin dans une splendeur invraisemblable. C’est l’ÉTOILE DU MATIN, ou l’ÉTOILE DU BERGER, désignée encore par Alphonse Daudet comme la Belle Maguelonne. De loin l’astre le plus brillant du ciel, avec une magnitude de -4,3, la planète se lève près de quatre heures avant le Soleil et brille haut dans le ciel en profitant de la quasi verticalité de l’écliptique, cette bande sur laquelle se déplacent Soleil, Lune et planètes. Ayant rencontré Jupiter le mois dernier, Vénus rend maintenant visite à MARS le MARDI 3 NOVEMBRE. Si le duo Vénus-Jupiter frappait par l’éclat de ses deux éléments, celui formé par Mars et Vénus se distinguera par le contraste de couleur et d’éclat. Mars est 250 fois moins lumineuse que Vénus mais elle nous attire par sa splendide coloration orange. Une curiosité à signaler est que ce jour-là le duo se situe juste à la frontière entre la constellation du LION et celle de la VIERGE, dans laquelle les planètes viennent d’entrer pour y rester le mois durant. Le couple est accompagné de la magnifique Jupiter qui les surmonte à quelque 7 degrés de distance angulaire. Régulus, l’étoile principale du Lion se situe encore plus loin dans l’alignement.

Du JEUDI 5 AU DIMANCHE 8 NOVEMBRE un CROISSANT LUNAIRE allant en s’amincissant déboule le long de ces astres en mettant en valeur une série de conjonctions. La lumière cendrée devient de plus en plus visible de nuit en nuit et constitue un spectacle absolument somptueux en faisant ressortir la courbure du globe lunaire. Si la météo nous est favorable, l’air froid et pur du matin devrait favoriser l’observation de ces scènes merveilleuses. Le JEUDI 5 le croissant accompagne Régulus ; le VENDREDI 6 il jouxte Jupiter ; le SAMEDI 7 il forme un magnifique trio avec Mars et Vénus, cette dernière étant accompagnée de l’étoile Zavijava de la Vierge (à voir aux jumelles) ; le DIMANCHE 8 le croissant de 11% arrive près de Porrima et le LUNDI 9 vient à l’aplomb de Spica, laquelle a quelque mal à se dégager de la lumière du trop proche Soleil.

Le mois de novembre est le mois des LÉONIDES, ces étoiles filantes semblant par effet de perspective provenir de la tête du Lion. Cette année aucune pluie exceptionnelle n’est annoncée mais l’absence de la Lune joue en faveur de cet essaim de sorte que si vous allez chercher un ciel éloigné des lumières artificielles gênantes, vous avez des chances d’apercevoir des dizaines de filantes en quelques heures. Le Lion se lève au-dessus de l’horizon est-nord-est et nous suit toute la nuit flanqué de Jupiter à sa base.


JUPITER devient visible en deuxième partie de nuit et restera une cible de choix pour les mois à venir, passant à l’opposition le 8 mars 2016. Découvrez ou redécouvrez l’objet céleste le plus facile à observer dans un petit instrument, et l’un des plus spectaculaires avec la ronde de ses quatre satellites découverts par Galilée début 1610. Vous remarquerez en outre la forme aplatie du disque, due à rapidité de la rotation de la planète et aux forces centrifuges que cette rotation engendre à l’équateur. Les bandes colorées parallèles que montre le disque témoignent des systèmes nuageux poussés par des vents puissants. L’un des attraits du système jovien est que la configuration des quatre satellites change d’heure en heure et d’un jour sur l’autre. On assiste ainsi à des regroupements, à des répartitions différentes de part et d’autre du disque, à des alignements frappants, à des disparitions derrière le disque, etc. Le spectacle merveilleux de ces perles célestes entourant la planète est toujours nouveau. Jupiter se lève quatre heures et demie avant le Soleil en début de mois et plus de six heures et demie en fin de mois.
Les constellations d’hiver arrivent de plus en plus tôt le soir. Celle d’ORION est spectaculaire. Vous remarquerez sans peine les trois étoiles alignées, de même éclat, qui représentent (selon les représentations picturales) le baudrier du chasseur Orion. On les appelle parfois dans notre civilisation européenne  les "trois rois" ou les "trois mages". Curieusement en novembre ces trois étoiles (Alnitak, Mintaka et Alnilam) sont disposées verticalement, alors que nous les verrons sur une ligne horizontale plus tard dans la saison lorsque la constellation se montrera vers le sud. Les trois rois forment la branche supérieure d’un T majuscule un peu incliné dont la base est marquée par une tache floue visible aux jumelles, la nébuleuse d’Orion, sans doute la plus belle des nébuleuses, cible de prédilection des astronomes amateurs.  Quatre étoiles brillantes indiquent les sommets d’un vaste quadrilatère assez régulier. Si on le regarde debout, on admirera deux étoiles magnifiques : en haut à gauche BÉTELGEUSE une supergéante rouge et en bas à droite RIGEL, une supergéante bleue.

Une fois Orion levée apparaît SIRIUS, l’étoile la plus brillante du ciel, facile à repérer par son éclat et sa position en dessous d’Orion. Un peu plus difficile à reconnaître, par manque de repères proches d’elle, est PROCYON, l’étoile principale du Petit Chien, de bel éclat (avec une magnitude de 0,4 contre -1,4 pour Sirius). Elle est située à gauche d’Orion, isolée, dans l’alignement du côté supérieur du quadrilatère. Si vous avez aimé le Triangle d’Été vous avez devant vous ce que l’on appelle parfois le TRIANGLE D’HIVER constitué de Bételgeuse, Sirius et Procyon. Voilà un beau triangle aux sommets lumineux dont la particularité est d’être presque exactement (!) équilatéral avec des côtés de 26° de longueur angulaire. Même s’il ne vous paraît pas si remarquable son mérite est de vous faire repérer Procyon l’esseulée et d’attirer votre attention sur Bételgeuse. Cette étoile rouge-orangée est si grosse (d’où sa qualité de "supergéante") que les astronomes ont réussi à distinguer des cellules sur sa surface à l’aide d’instruments "super-puissants". Elle risque d’exploser un jour ou l’autre en produisant une supernova, mais nous ne verrons cette explosion que 600 ans plus tard, le temps que la lumière fasse le trajet entre l’étoile et nos yeux.

Le mois se termine par le spectacle de deux conjonctions dans la constellation de la Vierge. Une heure et demie avant le lever du Soleil (ce qui nous met vers 6h30 à Montpellier) nous pourrons contempler notre éblouissante VÉNUS auprès de SPICA sur l’horizon sud-est tandis que plus haut MARS côtoie PORRIMA. Encore plus haut étincelle Jupiter. Sur la gauche se lève Arcturus et entre Jupiter et Arcturus ruisselle la Chevelure de Bérénice. Une belle fin de mois avec des étoiles qui nous annoncent déjà le printemps à venir puisque Arcturus et Spica font partie du Losange de Printemps.

LE CHIFFRE DU MOIS : 3,5. L’Afrique et l’Amérique du Sud s’écartent l’une de l’autre à raison d’environ 3,5 centimètres par an. À cette vitesse la distance entre les deux plaques tectoniques augmente de 3500 kilomètres en 100 millions d’années. Des nombres quasi astronomiques.

Bonnes nuits sous les étoiles
Christian

NOVEMBRE 2015 AU JOUR LE JOUR
Tous les matins : Vénus brillantissime à l’est, à admirer sans modération
Tous les soirs : le lever de la constellation d’Orion et de Sirius au sud-est de plus en plus tôt de jour en jour ; le Triangle d’hiver formé de Bételgeuse, Sirius et Procyon
Mardi 3 : conjonction entre Mars et Vénus, le matin à l’ESE
Mercredi 4 : jusqu’au 2 décembre Mercure traverse le champ du coronographe LASCO C3 de la sonde SOHO
Du jeudi 5 au lundi 9 : le matin à l’ESE le croissant lunaire glisse de Régulus à Spica en rencontrant Jupiter, Vénus et Mars
Jeudi 5 : le croissant près de Régulus
Vendredi 6 : le croissant près de Jupiter; Vénus près de Zavijava
Samedi 7 : beau trio formé du croissant lunaire, Mars et Vénus
Dimanche 8 : le croissant près de Porrima; Mars près de Zavijava
Lundi 9 : très fin croissant au-dessus de Spica (observation délicate)
Mercredi 11 : Nouvelle Lune et nuits noires autour de cette date
Du vendredi 13 au mardi 17 : le croissant lunaire du soir
Vendredi 13 : Vénus au plus près de l’étoile Zaniah
Mardi 17 : Mercure en conjonction supérieure est occultée par le disque solaire
Nuit du mardi 17 au mercredi 18 : maximum de l’essaim météoritique des Léonides
Samedi 21 : belle conjonction serrée entre Mars et l’étoile Zaniah (jumelles)
Mercredi 25 : Pleine Lune
Lundi 30 : à l’aube Vénus rencontre Spica et Mars rencontre Porrima dans la Vierge sur l’horizon sud-est

 

   

Mes sources d'information