Page d'accueil du site
de Christian Magnan

 
Le ciel du mois (par Christian Magnan)
 

LIENS


Page d'accueil du GRAAL


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)

aide à la connexion


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


ANPCNE : Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes


 

Le ciel de décembre 2009

au jour le jour

version imprimable du mois en cours   imprimante
Archives :

Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre| décembre
Le ciel de 2008 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | début décembre | décembre
Le ciel de 2009 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet| août| septembre | octobre | novembre

la planète Mercure width=
La planète Mercure

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

Longues nuits, merveilleuses constellations d'hiver, étoiles filantes, Mars la belle orangée, un coucou de Mercure et une somptueuse pleine Lune timidement échancrée pour la Saint-Sylvestre: que la fête commence!

Deux Pleines Lunes dans le même mois, c'est ce fait assez rare que nous offre ce mois de décembre 2009. La première se produit le mercredi 2 décembre matin, avec un splendide lever de Lune le soir des MARDI 1er et MERCREDI 2 DÉCEMBRE 2009. Le Soleil étant très bas sur l'horizon en cette saison, la Pleine Lune (qui par définition lui est opposée) est corrélativement très haute. Celle du 2 décembre sera même la plus haute de l'année, avec une hauteur insolente de 72° au-dessus de l'horizon à la latitude de Montpellier en franchissant le méridien. A vous de juger de l'intensité étonnante de l'illumination au sol. Le 1er décembre au soir vous pourrez remarquer tout à côté de la Lune la présence des petites étoiles de l'AMAS DES PLÉIADES mais à condition de vous aider de jumelles pour compenser l'éclat lunaire. La Lune visitera à nouveau ces Pléiades dans la NUIT du LUNDI 28 au MARDI 29 en produisant des occultations en série observable aux jumelles (fixées sur un trépied) ou dans une lunette à faible grossissement. Le rapprochement sera maximal à trois heures du matin (sans commentaire).

Le 31 DÉCEMBRE 2009 l'Année Internationale de l'Astronomie se termine par un clin d'œil aux terriens avec une toute petite ÉCLIPSE PARTIELLE DE LUNE. Le bord de notre satellite va subir une échancrure due à l'ombre de la Terre, bien visible mais peu prononcée AUTOUR DE 20h22. La principale difficulté d'observation du phénomène sera de penser à regarder le ciel au bon moment. Il ne dure qu'une heure et se produit une nuit sans doute quelque peu décalée (et propice, avec la Pleine Lune, à jouer les sorcières.) Voici les horaires (ce sont les mêmes en tout point de la Terre mais évidemment seuls peuvent voir l'éclipse ceux qui voient la Lune à cette heure-là):
entrée dans l'ombre: 19h52
maximum de l'éclipse partielle: 20h22
sortie de l'ombre: 20h54

Pensons donc à regarder la Lune le 31 décembre à 8h1/4 du soir.

LA PLANÈTE MARS mérite d'être admirée. Elle poursuit sa progression vers l'opposition de janvier prochain en se levant de plus en plus tôt le soir à l'est-nord-est et en culminant très haut dans le ciel en seconde partie de nuit. L'augmentation constante de son éclat en fait l'astre le plus brillant du ciel après l'étoile Sirius. Sa couleur rouge et son intensité permettent de l'identifier aisément entre les constellations des Gémeaux et du Lion. Dans la NUIT DU DIMANCHE 6 AU LUNDI 7 DÉCEMBRE on pourra vérifier la position de la planète rouillée grâce au vaste triangle qu'elle formera avec la Lune gibbeuse et RÉGULUS, l'étoile principale du Lion. Le 31 décembre Mars domine l'horizon de plus de soixante degrés et sa magnitude atteint -0,7 (vous le savez: plus la magnitude d'un astre est petite, algébriquement parlant, plus celui-ci est brillant).

Les habitués de ce bulletin connaissent mon attachement à la PLANÈTE MERCURE tant il est stupéfiant de voir dans un ciel teinté de soleil une perle si vive. Cet astre discret nous gratifie d'une apparition dans le ciel du soir pour atteindre vers le 18 une magnitude de -0,6 proche de celle, justement, de Mars. Les règles pour observer Mercure restent les mêmes: disposer d'un horizon dégagé, en l'occurrence vers le sud-ouest, d'un ciel transparent et d'une paire de jumelles. Si les conditions météorologiques sont bonnes les soirées du VENDREDI 18 et SAMEDI 19 se distinguent particulièrement avec la présence d'un croissant de Lune tout neuf (après la Nouvelle Lune du 16). La beauté d'un simple croissant de Lune plein de lumière cendrée me réjouit toujours. On peut tenter de repérer la planète Mercure au crépuscule dès le 10 et jusqu'à Noël vers le sud-ouest. Elle se présente sous forme de croissant mais l'observation de cette phase, difficile, nécessite un petit instrument et une absence de turbulence atmosphérique trop forte.

Les lecteurs et lectrices de ce bulletin en témoignent: les étoiles filantes sont un cadeau du ciel toujours apprécié. L'occasion nous est donnée de tenter notre chance sur l'essaim des GÉMINIDES dont la période d'activité s'étend du 7 au 17 décembre avec un maximum prévu dans la nuit du DIMANCHE 13 au LUNDI 14. Pour vous convaincre du mérite de l'observation il me suffira de dire que Guillaume Cannat, le célèbre astronome amateur qui nous prodigue ses précieux conseils par ses livres et interventions médiatiques, déclare que l'essaim des Géminides est l'un de ceux qu'il préfère «car il est très régulier et offre chaque année un superbe spectacle» avec de longues traînées parfois très loin du radiant. Les prévisions donnent comme meilleur moment le 14 après 3h45 avec un taux de peut-être 120 filantes à l'heure (vous voilà prévenus). Cette année les choses se présentent particulièrement bien grâce à l'absence de Lune. Le radiant se situe dans les Gémeaux qui culmineront plein sud à cette heure-là (plus précisément il est proche de Bételgeuse de la constellation voisine d'Orion). Le ciel sera alors époustouflant de beauté, avec toutes les étoiles d'hiver face à nous: Orion, Sirius, Capella au zénith, le Taureau et ses Pléiades, Procyon du Petit Chien. Mars et le Lion complètent le tableau sur la gauche. Retenez votre nuit du 13 au 14, osez braver le froid et à vos vœux!

Au chapitre des rendez-vous lunaires autres que ceux déjà mentionnés signalons le rapprochement entre le croissant du soir et la planète Jupiter le DIMANCHE 20 et le LUNDI 21 DÉCEMBRE. Comme le mois dernier le repérage du croissant lunaire le 21 à la mi-journée vous permettra en vous aidant de jumelles de détecter en plein jour la planète Jupiter toute proche.

Ce même lundi 21 à 18h46 marque le moment du SOLSTICE de DÉCEMBRE. A cette date la longueur du jour est la plus courte dans l'hémisphère nord, le Soleil est au plus bas à midi et c'est le début de la saison d'hiver. A partir de là le Soleil va se lever et se coucher de plus en plus vers le nord et la longueur des jours va augmenter. Vous savez bien que l'hiver n'est pas l'époque où la Terre est la plus éloignée du Soleil (contrairement à ce que pensent certains!). Au contraire c'est en janvier que nous sommes plus près du Soleil avec la conséquence (loi de Kepler oblige) que la Terre va alors plus vite sur son orbite qu'en juillet. Un chiffre: 30 kilomètres par seconde. Il mesure la vitesse de la Terre sur son orbite autour du Soleil. Décoiffant non? Et que l'on ne ressente en aucune façon cette vitesse colossale a été un argument avancé contre le système héliocentrique de Copernic défendu par Galilée. En fait ce grand savant avait compris qu'un mouvement uniforme était en lui-même non détectable dans son propre repère, un "principe de relativité" qui sera exploité pleinement trois siècles plus tard par Einstein avec le développement de la théorie de la relativité.

Bonnes nuits sous les étoiles!
Christian

DÉCEMBRE 2009 AU JOUR LE JOUR
Toutes les nuits: la montée de Mars de plus en plus tôt chaque soir
Mardi 1er: la Lune près des Pléiades
Mercredi 2: Pleine Lune (la plus haute de l'année)
Nuit du dimanche 6 au lundi 7: le triangle formé par Mars, Régulus et la Lune
Du vendredi 11 au lundi 14: le croissant lunaire du matin
Nuit du dimanche 13 au lundi 14: maximum d'activité des Géminides à partir de 3h45
Mercredi 16: Nouvelle Lune (nuits noires autour de cette date)
Du vendredi 18 au lundi 21: le croissant lunaire du soir
Vendredi 18: rapprochement entre Mercure et le fin croissant de Lune
Lundi 21: la Lune près de Jupiter (repérable et visible l'après-midi)
Lundi 21: solstice de décembre
Nuit du lundi 28 au mardi 29: occultation des Pléiades par la Lune
Jeudi 31: Pleine Lune (la seconde du mois) et éclipse partielle autour de 20h22





 

   

Mes sources d'information