Page d'accueil du site
de Christian Magnan

 
Le ciel du mois (par Christian Magnan)

Nota : si vous désirez mettre ce "ciel du mois" en favori utiliser l'adresse
http://www.lacosmo.com/lecieldumois/lecieldumois.html
La page ainsi adressée vous redirigera automatiquement vers le mois en cours  

LIENS


L'image astronomique du jour


Astronomy Picture of the Day


Le Soleil en direct de SOHO


Le Guide du Ciel


Ciel des Hommes


Images célestes


Le ciel au-dessus de nos têtes (en anglais)

aide à la connexion


Actualité de l'environnement Soleil-Terre (en anglais)


Sky and Telescope (en anglais)


ANPCNE : Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes



Un astronome professionnel retrace pour vous le cheminement patient de la pensée scientifique moderne, vous guide dans une visite grandiose de l'Univers, vous raconte la folle histoire des étoiles et vous révèle la place de l'espèce humaine dans un cosmos qui ne l'attendait pas.

L'auteur se permet en outre de dénoncer les graves dérives conceptuelles d'une science contemporaine courant à sa perte sous l'effet d'un productivisme effréné.

Voici un ouvrage unique en son genre qui vous donnera à penser!

 

couverture

Paru en juin 2014

Édité par Guillaume Cannat (amds-edition)
Disponible en commande immédiate
dédicace possible de l'auteur

L'image de couverture représente l'éclipse totale de Soleil du 11 juillet 2010 à l'île de Pâques (cliché de Guillaume Blanchard)


Allez observer le ciel


à l'observatoire d'Aniane



Le ciel de décembre 2015

au jour le jour

le chiffre du mois

version imprimable du mois en cours pour apposer sur son frigo   imprimante
Archives :

Le ciel de 2006 : | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre |
Le ciel de 2007 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre| décembre
Le ciel de 2008 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | début décembre | décembre
Le ciel de 2009 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet| août| septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2010 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin| juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2011 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2012 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2013 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2014 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre
Le ciel de 2015 : | janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre

Pluton
Surface grêlée sur Pluton

 

 

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

 

En ce mois de DÉCEMBRE 2015 les lève-tôt seront comblés le matin, mais il y aura aussi du beau spectacle pour les autres le soir avec les plus longues nuits de l’année. Et des étoiles filantes en prime.

Comme le mois dernier le ballet matinal des planètes Vénus, Jupiter et Mars, et du croissant de Lune continue à se jouer parmi les étoiles aux noms parfumés d’exotisme de la Vierge et de la Balance. Facilement repérable par son éclat somptueux VÉNUS se retrouve le matin du MERCREDI 2 à côté SPICA, l’étoile principale de la Vierge qui, située sur l’écliptique, reçoit souvent la visite de telle ou telle planète ou de la Lune. Vénus affiche une magnitude mirobolante de -4,2 tandis que celle de Spica atteint tout de même 1 de sorte que les deux astres brillent assez pour être facilement visibles même dans un ciel péri-urbain un peu protégé. Puis du VENDREDI 4 AU DIMANCHE 6 le croissant lunaire du matin (donc en forme de C majuscule) voyage de JUPITER, qu’il côtoie le 4, à MARS qu’il atteint le 6. Près de la planète vous pourrez apercevoir l’étoile PORRIMA de la Vierge, quitte à vous aider de jumelles pour rendre son repérage plus facile. Entre-temps la Lune sera passée près de ZAVIJAVA et de ZANIAH (le 5).

À partir du lundi 7, la position de la Lune se rapproche de celle du Soleil et il faudra observer le ciel de l’est une heure et demie avant le lever du Soleil, ce qui nous met vers 6h30 à Montpellier. Ce LUNDI 7 le croissant de Lune est entre VÉNUS et SPICA et compose avec ces deux astres un tableau de toute beauté. Puis le croissant de plus en plus fin plonge vers le Soleil en entrant dans la constellation de la BALANCE. Le MARDI 8 ET LE MERCREDI 9 nous donnent l’occasion de voir les deux étoiles les plus brillantes de cette constellation du zodiaque bien difficile à repérer dans le ciel, à savoir les deux plateaux de la Balance, ZUBEN ELGENUBI (le plateau austral) et ZUBEN ELSCHEMALI (le plateau boréal). Le 8 la Lune sera située au-dessus des plateaux et le 9 elle sera en dessous. Que les natifs de la Balance se sentent réhabilités (!).

Le JEUDI 10 DÉCEMBRE essayez de dénicher le CROISSANT DE LUNE d’une délicieuse minceur dans les lueurs de l’aube, environ une heure avant le lever du Soleil à l’est-sud-est. Il vous faut choisir un horizon bien dégagé dans la direction voulue car la Lune est à quelques degrés de hauteur seulement et vous aider de jumelles. Si le repérage est délicat, l’observation est gratifiante car le spectacle de cet astre filaire brillant en forme de petite barque flottant sur une mer flamboyante de rouges est magnifique et inattendu. Demain ce sera la Nouvelle Lune et le disque lunaire passera dans 28 heures devant le Soleil pour entamer un nouveau cycle en devenant astre du soir à gauche du Soleil.
Une soirée-sortie à prévoir : le LUNDI 14 marquera le maximum d’activité de l’essaim d’étoiles filantes des GÉMINIDES. Comme leur nom l’indique ces filantes semblent provenir de la constellation de Gémeaux, laquelle se lève sur l’horizon est-nord-est. D’après les prévisions des spécialistes les européens que nous sommes sont bien placés pour profiter du spectacle et de plus la lumière de la Lune, absente de la scène, ne nous gênera pas. Suivons Guillaume Cannat, notre expert du ciel, qui déclare que "l’essaim des Géminides est l’un de ceux [qu’il] préfère observer car il est très régulier avec en prime quelques bolides très brillants". Choisir un lieu exempt de lumières urbaines parasites et offrant un horizon dégagé, se couvrir car le froid peut être vif (mais cela s’accompagne généralement d’un ciel clair), se munir d’une chaise longue et s’armer de patience. Si les bolides semblent provenir en principe des Gémeaux, ils sont facétieux par nature et peuvent apparaître loin du radiant, traversant tout le ciel pour notre plus grand bonheur. Si les conditions météo se prêtent au jeu, il ne faut pas manquer le spectacle. Bonne chance !

Nous retrouvons la constellation de la Balance le VENDREDI 18 lorsque VÉNUS va rejoindre l’étoile ZUBEN ELGENUBI (le plateau austral de la Balance). Utilisez des jumelles pour réaliser l’observation et admirer la différence d’éclat fabuleuse entre les deux astres, Vénus étant 600 fois plus brillante que Zuben Elgenubi. Il faut dire que si l’étoile a une surface 10 mille fois plus grande que celle de Vénus elle est aussi 5 millions de fois plus lointaine.

MERCURE fait une apparition modeste dans le ciel du soir après son passage ouest-est du 17 novembre dernier derrière le Soleil la faisant changer de planète du matin à droite du Soleil en planète du soir à gauche du Soleil. On peut l’observer avec des jumelles dès le DIMANCHE 20 sur l’horizon sud-ouest mais sa hauteur reste faible et des jumelles seront nécessaires pour la repérer. Elle passe à son élongation maximale le 29 décembre. Elle sera en conjonction inférieure le 14 janvier prochain. Je signale tout de suite que Mercure sera à l’honneur, oh combien!, l’an prochain. Le 9 mai 2016 elle passera en effet DEVANT LE SOLEIL en conjonction inférieure, ce qui constituera un événement exceptionnel visible en Europe, les transits de Mercure se produisant à raison de 13 ou 14 par siècle, nous en reparlerons.

Voici une observation assez spectaculaire à réaliser comme un "pro" le soir du MERCREDI 23. L’étoile ALDÉBARAN, l’étoile principale de la constellation du Taureau, située à l’extrémité du V majuscule que dessinent les Hyades, subit une OCCULTATION PAR LA LUNE.On peut suivre le passage de la Lune devant l’étoile à l’aide de jumelles fixées sur un trépied ou d’un petit instrument. La disparition de l’étoile se produit à 19 heures (on parle d’immersion) et si le moment exact dépend de la position géographique, le jeu est de voir la Lune se rapprocher de l’étoile, à une vitesse qui paraît significative, et par conséquent l’horaire prévu n’est pas nécessaire. En revanche la réapparition (l’émersion) est subite et le jeu cette fois est d’attendre de voir le flash de lumière, tout à sait spectaculaire, qui se produit quand l’étoile sort de derrière la Lune. Sachant que l’émersion se produit autour de 20h02 c’est à chacun de nous de voir à quelle heure exacte l’événement magique se produira.

Nous y sommes : l’hémisphère nord entre en hiver le MARDI 22 DÉCEMBRE. C’est la date à laquelle la nuit est la plus longue et celle où le Soleil passe au plus bas au méridien à midi solaire. À Perpignan le Soleil culminera à 24 degrés de hauteur au solstice de décembre alors qu’il s’élève à 72 degrés au solstice de juin. Je rappelle que le mot solstice vient de "sol", le Soleil, et du verbe latin "stare", s’arrêter, ce qui indique qu’en ce jour le Soleil s’arrête pour inverser son mouvement apparent dans le ciel. À partir de ce mardi 22 le Soleil va remonter dans le ciel à midi et va se lever de plus en plus vers le nord (du côté est évidemment). Il est intéressant de remarquer que si pendant la journée le zodiaque, sur lequel se déplace le Soleil, est bas sur l’horizon, il va se retrouver au contraire haut dans le ciel durant la nuit, la Terre ayant fait un demi-tour. La conséquence au niveau de la visibilité des astres de la nuit est très positive. En hiver les planètes sont au plus haut sur l’horizon et les Pleines Lunes illuminent le sol terrestre de façon spectaculaire. Nous le constaterons la nuit du JEUDI 24 AU VENDREDI 25 (tiens c’est Noël) avec la présence de la Pleine Lune la plus haute de l’année (solstice oblige). Personnellement je trouve que la luminosité de cette Pleine Lune du solstice est "improbable", comme on dirait de nos jours. Et voilà une belle leçon d’astronomie pour tou-te-s, enfants, jeunes et adultes confondus !

Pour terminer l’année civile, deux belles conjonctions nous attendent. Le JEUDI 24 au matin, une heure et demie avant le lever du Soleil, MARS ET SPICA forment une merveilleuse paire au-dessus de l’horizon sud-sud-est, le rapprochement se préparant d’ailleurs depuis plusieurs jours. Le remarquable du tableau est la différence de couleur entre les deux astres. Mars est de couleur orangée, due à la rouille de son sol et Spica est d’un magnifique blanc un peu bleuté. Si la magnitude de Mars affiche un modeste 1,5, sachez que l’éclat de la planète va augmenter de fort belle façon au cours des mois à venir, jusqu’à son opposition de mai 2016 avec une magnitude de -2. Vous allez voir ce que vous allez voir.

Le JEUDI 31 au matin la LUNE GIBBEUSE décroissante forme un couple merveilleux avec JUPITER sur l’horizon sud-sud-est. Sur la gauche se tient ZAVIJAVA de la constellation de la Vierge. Jupiter : c’est l’occasion de rappeler tout l’intérêt et le bonheur que l’on peut retirer de l’observation de la planète géante la plus grosse et la plus massive du système solaire. Profitons en particulier du fait qu’elle soit planète d’hiver, donc à bonne hauteur dans le ciel. Nous disposons ainsi en décembre de plus de deux heures pendant lesquelles Jupiter est à plus de 25 degrés de hauteur, dans des couches atmosphériques moins affectées par la turbulence. La planète et ses satellites sont accessibles à un petit instrument, comme ils l’ont été pour Galilée en 1610. Régalez-vous du ballet magique de ses satellites et observez le disque jovien aplati par la rotation et porteur de bandes nuageuses caractéristiques.

Je signale enfin que des passages de la station spatiale internationale vont se produire le soir et je vous invite fortement à admirer le spectacle de cet objet volant parfaitement identifié, dont de nombreuses personnes ignorent l’existence et dont la vision force tout de même l’admiration. Vous savez que pour trouver les horaires de passage (démarche indispensable) il faut consulter le site
http://www.heavens-above.com/
Et je rappelle que les passages les plus brillants correspondent aux magnitudes les plus négatives, comme -2 ou -3 ou même -3,4. La présentation de l’équipage actuel composé de six personnes se trouve sur la page
http://www.nasa.gov/mission_pages/station/expeditions/expedition45/index.html
Enfin pour illustrer ce ciel du mois et vous tenir au courant de l’actualité céleste, consultez régulièrement le blog du Monde de Guillaume Cannat
http://autourduciel.blog.lemonde.fr/

LE CHIFFRE DU MOIS : 2 ou 3. 2 ou 3 millions d’années de lumière, c’est la distance de la galaxie d’Andromède, établie autour des années 1924. J’écris dans mon « Théorème du jardin », page 126 : « si des êtres intelligents (pure hypothèse) regardaient la Terre depuis la galaxie d’Andromède ils verraient en ce moment des quadrupèdes s’essayant à la bipédie et n’auraient pas tort de s’inquiéter de la suite des événements. »

Bonnes nuits sous les étoiles
Christian

DÉCEMBRE 2015 AU JOUR LE JOUR
Tous les matins : Vénus resplendissante à l’est
Tous les soirs : le lever de la constellation d’Orion hébergeant les Trois Rois, de Sirius et de Procyon au sud-est et des autres constellations d’hiver comme le Taureau et les Gémeaux
Mercredi 2 décembre au matin : Vénus à côté de Spica de la Vierge
Du vendredi 4 au jeudi 10 : le croissant de Lune du matin
Vendredi 4 : le croissant lunaire du matin à 2 degrés de Jupiter
Samedi 5 : la Lune à côté de Zaniah (jumelles)
Dimanche 6 : le croissant lunaire à côté de Mars et de Porrima
Lundi 7 : le matin, le croissant lunaire entre Vénus et Spica
Mercredi 9 : le croissant lunaire dans la Balance
Jeudi 10 : essayez de repérer le mincissime croissant de Lune à l’est-sud-est une heure avant le lever du Soleil (observation délicate)
Vendredi 11 : Nouvelle Lune et nuits noires autour de cette date
Lundi 14 : maximum d’activité de l’essaim d’étoiles filantes des Géminides, dans d’excellentes conditions d’observation
Du samedi 12 au jeudi 17 : le croissant lunaire du soir
Vendredi 18 : Vénus à côté de Zuben Elgenubi (le plateau sud de la Balance) le matin au sud-est
Dimanche 20 : Mercure devient observable le soir au-dessus de l’horizon sud-ouest
Mardi 22 : Solstice de décembre à 5h47 ; début de l’hiver dans l’hémisphère nord, nuit la plus longue et Soleil au plus bas
Mercredi 23 : occultation d’Aldébaran par la Lune, de 19h à 20h02
Jeudi 24 : au matin, Mars la rouge en conjonction avec Spica la blanc-bleutée au sud-sud-est
Vendredi 25 : magnifique Pleine Lune d’hiver, au plus haut dans le ciel
Mardi 29 : Mercure à son élongation maximale à 19,7° du Soleil, après sa conjonction supérieure du 17 novembre dernier
Jeudi 31 : la Lune gibbeuse à côté de Jupiter

   

Mes sources d'information